Philippe Moine
Podcast spécial élections cantonales : canton de Vaulx-en-Velin. "Le département est l'un des mieux gérés de France d'ailleurs l'opposition ne s'exprime pas sur ce sujet", résume Philippe Moine, candidat UMP à Vaulx-en-Velin à l'heure de dresser le bilan des années Mercier. "La conseillère générale n'a fait qu'occuper la place pas le poste. Son bilan est un inventaire à la Prévert des compétences du conseil général. Elle anime, elle se préoccupe mais on se pose la question de sa valeur ajoutée", appuie Philippe Moine. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Thierry Mouillac
Podcast spécial élections cantonales : canton Lyon VII. Candidat du parti Lyon Divers Droite qui se présente avant tout comme un parti lyonnais. Une particularité dans un scrutin départementale que Thierry Mouillac essaie d'expliquer : "il n'y a pas d'incompatibilité, on veut peser à Lyon. Nous avons une vision départementale. Lyon représente un pourcentage énorme des habitants du Rhône". Il accuse Dominique Nachury de n'avoir rien fait sur sa délégation de vice-présidente en charge de la petite enfance. Pour son canton, il propose de revitaliser le quartier Bellecombe en favorisant la création de commerces de proximité. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Dominique Nachury
Podcast spécial élections cantonales : canton Lyon VII. Dominique Nachury, candidate UMP, revient sur le bilan de Michel Mercier qu'elle résume à une bonne gestion : maîtrise des dépenses et volonté de ne pas augmenter les impôts. "L'immobilisme pendant sept ans, nous n'avons jamais entendu l'opposition en parler", répond-elle aux attaques des candidats socialistes. Sur la campagne, elle pointe le fait que les socialistes à grands renforts de personnalités politiques nationales ont surtout fait campagne pour 2012. "L'étiquette UMP ne me pèse pas même s'il y a aujourd'hui des critiques", poursuit-elle. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Walter Graci
Podcast spécial élections cantonales : canton Lyon VII. Sur un canton historiquement à droite, Walter Graci, candidat socialiste, espère profiter des divisions à droite entre l'UMP et les troupes de Denis Broliquier. "Le bilan de Mercier est difficile à trouver. Il n'a aucune politique globale", déplore Walter Graci. Comme les candidats PS aux régionales de mars 2010, il brandit lui aussi le bouclier social. Il se montre sévère à l'égard du bilan de Dominique Nachury : "je ne vois pas ces actions". Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Étienne Tête
Podcast spécial élections cantonales : canton Lyon XIV. "L'enjeu, c'est la politique départementale. Si on ne fait des économies sur des projets pharaoniques, on pourra faire des logements dans le 8e, mettre des politiques de transports en place", explique Étienne Tête, le candidat écolo sur ce canton du 8è arrondissement de Lyon. Le candidat écolo dénonce aussi un conseil général qui ne s'est pas occupé de "cantons en difficulté mais de projets pharaoniques alors que la compétence première du département est le social". Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Stéphane Guilland
Podcast spécial élections cantonales : canton de Lyon XIV. "La gauche est dans une phase porteuse, la droite aura la sienne prochainement", explique le candidat UMP sur ce canton bien ancré à gauche. Stéphane Guilland loue le choix de la majorité départementale de ne pas augmenter les impôts et compare cette volonté aux décisions de Gérard Collomb à la Ville de Lyon comme au Grand Lyon. "La qualité d'une politique n'est pas de dire oui à tout, Michel Mercier l'a fait", appuie Stéphane Guilland. Localement, il critique l'action de Christian Coulon, le conseiller général sortant, qui avait promis la réalisation d'un collège qui se fait toujours attendre. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Christian Coulon
Podcast spécial élections cantonales : canton de Lyon XI. Conseiller général socialiste sortant, Christian Coulon revient sur l'opposition assez consensuelle au conseil général. "Les dossiers correspondent à la vie de tous les jours donc nous sommes tous d'accord. Il doit y avoir 10% de dossiers que nous ne votons. C'est le cas partout en France", explique-t-il. "Si la gauche gagne, il y aura une autre dynamique, celle de la politique que mène Gérard Collomb à la Ville et au Grand Lyon", poursuit-il. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Richard Llung
Podcast spécial élections cantonales : canton de Villeurbanne-Centre. Conseiller général sortant, le socialiste Richard Llung se présente sur ce canton quelques mois après son élection en juin en 2010. Comme bon nombre de candidats socialistes, il dénonce le clientélisme du système Mercier. Il qualifie aussi le président du département de fossoyeur du conseil général par le biais de la réforme des collectivités territoriales. Il présente aussi ses éléments de bilan sur son canton villeurbannais : baisse des délais d'instruction pour les personnes âgées, dotation horaire des collèges. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Béatrice Vessiller
Podcast spécial élections cantonales : canton de Villeurbanne-Centre. Moins d'un an après des cantonales partielles sur ce canton, les électeurs sont de nouveau appelés à voter. Béatrice Vessiller, candidate Europe Écologie, met en avant le cumul des mandats de Michel Mercier et le fait que la politique de la petite enfance ne colle pas aux besoins des habitants. Elle fustige aussi le projet Rhônexpress. La candidate écologiste se positionne contre le Tronçon ouest du périphérique (TOP). Béatrice Vessiller espère qu'Europe Ecologie-les Verts sera en mesure de faire des majorités au conseil général et donc de peser sur les décisions à venir à l'issue des élections. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Pas d'image
Podcast spécial élections cantonales. Canton Villeurbanne-Nord. Dernier invité sur ce canton : Gilbert-Luc Devinaz, candidat socialiste, qui fustige le bilan de Michel Mercier : "67% des aides économiques vont au canton de Thizy (celui du président du département, ndlr)". "Je suis différent de Bernard Rivalta qui est un homme d'arrangements dans les couloirs. Je ne m'inscris pas dans sa continuité. Quand on est élu, on doit être exemplaire", précise Gilbert-Luc Devinaz. Confronté également à la concurrence des écolos, il critique le dogmatisme de leur candidat, Jean-Claude Ray. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6