Le conseiller métropolitain Europe-Écologie Les-Verts vient d'être élu président de la métropole de Lyon par ? voix. Il succède à Gérard Collomb et David Kimelfeld a la tête de cette collectivité locale.
Virtuellement élu président de la métropole après avoir remporté neuf circonscriptions sur quatorze dimanche 28 juin, Bruno Bernard devrait officiellement prendre ses fonctions ce jeudi matin et devenir le premier président de la collectivité élu au suffrage universel direct. Il ne lui reste plus qu’une étape à franchir : être désigné par ses pairs.
Le futur président de la métropole de Lyon, élu le 2 juillet, devrait être sans aucun doute le candidat Europe Ecologie Les Verts : Bruno Bernard.
Bulletins vote élections
Si le premier tour des élections municipales et de la métropole de Lyon s'est déroulé au début de l'épidémie de COVID-19, le deuxième tour, ce dimanche 28 juin, connaîtra un contexte sanitaire bien meilleur. 
Le bijoutier de luxe Jean-Louis Maier a comparé l’arrivée des Verts et leur patron Bruno Bernard à celle d'Hitler.
Le premier sondage de l’entre-deux tours confirme la poussée des écologistes observée au premier tour des élections métropolitaines. Leur chef de file, Bruno Bernard, arriverait en tête du second tour avec 37% d’intention de vote, devant les listes d’union de François-Noël Buffet et de Gérard Collomb (32%) et celles de David Kimelfeld qui résiste bien.
Grégory Doucet et Bruno Bernard, les candidats écologistes à la ville et la métropole de Lyon, ont reçu ce mercredi le soutien de Hubert Julien-Laferrière et Matthieu Orphelin, députés LREM dissidents, et de Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts.
Attaqué par l'alliance Collomb/LR sur les risques économiques que comporterait son élection, Bruno Bernard a répondu ce vendredi à ses adversaires politiques en donnant des gages au secteur du BTP et en égratignant les autres candidats. 
Un consensus est apparu entre le candidat Vert, Bruno Bernard, et celui de l'alliance Droite/Collomb, François Noël Buffet, pour tenter de faire croire que le deuxième tour des élections à la métropole de Lyon ne se jouera qu'entre eux deux. Toujours candidat, le président sortant David Kimelfeld n'a pourtant pas dit son dernier mot. Il leur propose de participer à un débat à trois sur les questions économiques et de l'emploi dans la crise engendrée par le coronavirus COVID-19.
Les écologistes, arrivés en tête au 1er tour des municipales et des métropolitaines à Lyon et dans la Métropole de Lyon, ont trouvé un accord pour le 2e tour avec la gauche unie (PS, PC et alliés) et Nathalie Perrin-Gilbert (soutenue notamment par la France Insoumise). L'union de la gauche derrière la candidature de l'écologiste Bruno Bernard.

Posts navigation

1 2