Saint-Etienne – OL : un derby à enjeux multiples

Le derby de samedi entre Saint-Etienne et l’OL (21h, Orange Sport) revêt une importance pour les deux clubs qui aspirent à jouer l’Europe la saison prochaine.

Il y a des matchs à part. Des rencontres particulières. Le derby de samedi entre Saint-Etienne et Lyon, la 104ème confrontation entre ces rivaux distants d'à peine 65 km en fait assurément parti. Malgré le fait que de nombreux joueurs des deux équipes ne soient pas originaires de la région, la passion qui entoure ce duel demeure. Années après années. “Ce sont des matches que j’aime bien jouer, souffle Cris qui disputera samedi son 300ème match sous le maillot lyonnais. Il y a une certaine tension autour de cette rencontre. Même s’il y a toujours trois points en jeu, le derby est un match différent pour l’équipe, le club et les supporters”, poursuit le défenseur brésilien. Si dans le Forez, l'heure était à l'isolement, entre Rhône et Saône, la semaine s'est déroulée normalement. Sans ombrage. Mais dans les têtes, le derby était omniprésent. "Il y a le poids de la tradition qui fait que c’est important de gagner contre Saint-Etienne", confesse Alexandre Lacazette qui n'a jamais perdu un derby à Geoffroy-Guichard.

Objectif podium

En difficultés à l'extérieur avec huit défaites en 14 matches de Ligue 1, les Gones veulent retrouver de l'allant en terre ennemie. "On a toujours su se mobiliser pour les grands rendez-vous en championnat même si on ne les a pas tous réussi. Au niveau de l’état d’esprit et de la motivation, nous avons toujours répondu présent et je pense que c’est le minimum à faire", concède Rémi Garde. Lors de ce déplacement chez l’ennemi de toujours, l’OL, septième de Ligue 1, à trois des points des Stéphanois espère se replacer dans la course à l’Europe. "Même si on aurait préféré être devant eux avant de les jouer, ce n’est pas non plus dramatique. On ne fait pas une fixation sur Saint-Etienne. Ce qu’on ambitionne c’est d’être mieux placé au classement final", affirme Lacazette. Lyon qui reste invaincu dans le Chaudron depuis le 6 avril 1994 a pourtant décidé d'endosser le maillot d'outsider. "C’est une équipe qui a changé d’état d’esprit et qui réalise de bonnes performances. Ils ont un très bon gardien ainsi qu’un très bon attaquant. Aujourd’hui, ils sont devant nous donc ce sont eux les favoris", explique Cris. Une façon comme une autre de mettre la pression sur les Verts.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut