Réunion de crise à l'OL, Puel envisagerait de démissionner

En interne, des rumeurs persistantes indiquent que Claude Puel pourrait proposer lors de cette entrevue sa démission.

Rien ne va plus à l'OL. Alors que l'équipe lyonnaise a été humiliée à Valenciennes (0-2), en coulisse, la situation devient de plus en plus critique. Comme Lyon Capitale le révèle dans son édition mensuelle datée de mai, certains membres influents du conseil d'administration s'interrogent sur les pouvoirs attribués au technicien de l'OL. La défaite dans le Nord ne fait que conforter l'entourage du président Aulas qui, à l'issue du match, a une nouvelle fois indiqué son soutien à Puel. 'Nous ne changerons pas d'entraîneur parce que nous n'avons pas le titre ou la Ligue des champions. Nous sommes sur le moyen terme. Nous étions dans une saison de transition, et c'est pour cela que nous avons fait venir Claude Puel.' Même si les joueurs ont une grande part de responsabilité dans la déroute lyonnaise, Claude Puel n'a toujours pas réussi à imposer son style entre Rhône et Saône.

Puel envisage de démissionner

Selon nos informations, Jean-Michel Aulas qui jusqu'à présent tente de tenir la face publiquement souhaiterait organiser au plus vite une réunion de crise réunissant Bernard Lacombe et l'état major du boss lyonnais. D'après une source proche du club, Claude Puel envisagerait à cette occasion de présenter sa démission. Touchant 3,5 millions d'euros brut par an, les indemnités de licenciement de Claude Puel seraient de l'ordre de 10 millions d'euros. Ce qui ferait l'affaire de Jean-Michel Aulas même si ce dernier n'entend pas se séparer de son entraîneur surtout à quatre journées de la fin du championnat. Jérôme Seydoux actionnaire de l'OL via Pathé (22,78 %) refuse pour l'heure d'incriminer Claude Puel. 'Je soutiens à fond Claude Puel, je pense que c'est un excellent entraîneur. Il est arrivé au club dans une période un peu difficile. On savait bien que la suprématie lyonnaise allait bien finir par s'arrêter.'

à lire également
Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, à Toulouse, le 2 novembre 2019 © Rémy Gabalda / AFP
Jean-Michel Aulas va céder un terrain de 3,5 hectares au cœur d’OL City à Thierry Ascione et Jo-Wilfried Tsonga pour l’installation en 2022 d’une académie de tennis.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut