Puel contre-attaque

Alors que Jean-Michel Aulas avait affirmé dans nos colonnes que "ce n’était pas une certitude" de voir Claude Puel aller au bout de son contrat, l’entraîneur général de l’OL a pris le contre-pied de son président. "En fin de saison, je pourrais éventuellement décider de m'arrêter et d'aller voir ailleurs", a confié vendredi le coach des Gones, un brin amer.

Dimanche, L’OL dispute une rencontre ô combien importante à Lille, l’indiscutable leader du championnat de France. Le titre, pourtant tant espéré entre Rhône et Saône, pourrait s’envoler dès ce week-end. Mais à Lyon, les attentions sont ailleurs. Toutes tournées vers une déclaration lourde de sens de Jean-Michel Aulas. Dans notre magazine Lyon Capitale daté de mars 2011 (en vente ce vendredi), le président de l’Olympique Lyonnais n’a pas manié la langue de bois : "Claude Puel a raison de le dire (que Jean-Michel Aulas n'est pas prêt à le prolonger). Aujourd’hui, on a un certain nombre de points de passage qui sont difficiles. En l’état actuel, il a raison d’affirmer cela". A la question de notre journaliste lui demandant si Claude Puel ira au bout de son contrat (30 juin 2012), JMA a ajouté, catégoriquement : "non, ce n’est pas une certitude".

Puel : "je pourrais aller voir ailleurs"

L’OL, conscient du moment peu propice d’une telle déclaration (l’entretien avec Jean-Michel Aulas a été réalisé le 4 février 2011), s’est fendu d’un communiqué détonnant sur son site Internet. Le principal intéressé, Claude Puel, a lui aussi, comme son président, choisi de jouer la carte de la franchise. Vendredi midi, en conférence de presse, l’ex-coach de Lille a laissé entendre qu’il pourrait partir de lui-même. Et ce, dès la fin de saison : "je pourrais éventuellement décider de m'arrêter et d'aller voir ailleurs". Avant d’ajouter, pour couper court à toute autre question sur le sujet : "je ne ferai pas d'autres commentaires". Claude Puel, qui se décrit lui-même comme un entraîneur libre et indépendant, a réussi, une nouvelle fois, à affirmer sa différence. Et ainsi pris les devants. Mais comme aime le rappeler Jean-Michel Aulas : "un entraîneur, quand il a des résultats, il est bien plus libre que lorsqu’il n’en a pas". La suite au prochain épisode.

Retrouvez l’entretien de Jean-Michel Aulas (4 pages) dans le magazine Lyon Capitale, en vente ce vendredi 25 février chez votre marchand de journaux.

Lire aussi : les vérités de Jean-Michel Aulas / Puel : "oui, je suis touché"

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut