Pour le plaisir !

Le Mans en sait quelque chose et en foulant à nouveau la pelouse de Gerland, ce samedi, les joueurs de Frédéric Hantz auront sûrement encore en mémoire ce lourd revers de la saison passé (8-1) concédé face à un quintuple champion de France euphorique. Un match qui avait permis à l´Olympique Lyonnais de fêter de la plus belle des manières son nouveau titre de champion. Ce soir là, le grand Lyon avait affirmé sa supériorité et avait fait preuve d´un certain réalisme offensif. Bien évidemment, on ne peut pas prédire à l'avance un scénario identique pour cette nouvelle opposition entre Lyonnais et Manceaux. Malgré le sacre, cette semaine, Tola Vologe s'est de nouveau mûe en centre de travail et de concentration. Pour preuve, la séance à huis-clos imposé dans la semaine par Gérard Houiller. Après avoir été sacré champion, samedi dernier, dans un hôtel Auxerrois, rien de tel qu´une victoire pour savourer pleinement et fêter enfin ce record historique. "On aura à coeur de s'imposer devant notre public et de faire la fête avec eux", souligne Grégory Coupet. Pour une nouvelle fois cette saison, Gerland fera le plein, puisque le match se jouera à guichet fermé. Côté terrain, les gones restent sur deux matchs nuls consécutifs, (Rennes et Auxerre) cette rencontre face au Mans arrive donc à point nommé. Le MUC72 ne souhaite pas subir la même défaite que la saison passée mais surtout veut renouer avec le succès après sa défaite du week-end dernier (2-0 contre Lens). Côté olympien, une victoire ferait du bien aux troupes de Gérard Houllier. Pour Grégory Coupet, il faut avant tout essayer de prendre du plaisir. "On a fait un bon petit coup le week-end dernier, il faut continuer à ne pas se prendre la tête et jouer comme on a débuté ce championnat. Je pense qu'il faut avant tout déployer notre jeu et prendre du plaisir." La défense lyonnaise n'a pas encaissé de but depuis le match contre Marseille (but de Mamadou Niang), soit au total 453 minutes. "Nous sommes déjà champions, c'est donc un challenge qui peut nous motiver jusqu'à la fin de la saison", explique le portier de l'OL. Malgré le titre déjà en poche, il reste aux Lyonnais encore quelques challenges à relever .

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut