OL : les gones font leurs preuves devant Zidane

La jeune garde de Rémi a fait le métier face aux israéliens de Kiryat Shmona, jeudi soir, à Gerland. Déjà qualifiés pour les 16es de finale de Ligue Europa, les Lyonnais l'ont remporté 2-0 et ont maîtrisé la partie.

La classe biberon n'a pas flanché dans son antre. Jeudi soir, pour affronter les Israéliens de Kiryat Shmona en dernier match de poule de Ligue Europa, Rémi Garde avait décidé d'aligner une équipe très jeune -moyenne d'âge 22 ans- pour un match sans enjeu. Lyon était qualifié, les adversaires, éliminés.

29 096 spectateurs et Zidane dans les tribunes

Malgré un temps frisquet et le début de la Fête des Lumières, les spectateurs sont venus nombreux à Gerland. Ils étaient 29 096 dans les tribunes. Parmi eux, les cadres de l'OL, laissés au chaud par Rémi Garde, Grégory Coupet, ancien Lyonnais à la retraite et… Zinédine Zidane ! Les jeunes le savaient-ils avant de faire leur entrée sur le pré ? Loin de se laisser impressionner, ils n'ont pas tremblé.

Les enseignements du match

Le match comptait certes pour du beurre, il n'empêche, la jeune équipe lyonnaise emmenée par son capitaine Gueïda Fafana, 21 ans, s'est montrée déterminée et bien en place dès l'entame du match. Les lyonnais ont multiplié les tentatives devant les cages de l'Israélien Daniel Amos, jusqu'à rapidement trouver la faille : à la 15e minute, Naby Saar honore sa première sélection avec l'équipe.

Le jeune défenseur central de 19 ans ouvre le score d'une belle tête décroisée sur un centre de Michel Bastos, l'ancien de la partie (29 ans). Lyon marque alors la rencontre de son empreinte, même si, en face, les champions d'Israël se montrent de plus en plus décomplexés.

Comme sur cette tentative de Shimon Abuhazira, à la 40e minute : aidé par une tête mal maîtrisée du même Saar, le numéro 19 intercepte le ballon avant de s'écrouler devant le portier lyonnais Anthony Lopes. Pour sa première participation européenne, le jeune de Givors est l'homme du match, avec pas moins de huit arrêts. Il avait prévenu la veille en conférence de presse : "gagner sans prendre de buts, ça serait bien". Ses vœux sont exaucés…

La moyenne d'âge baisse en seconde mi-temps

Au retour du vestiaire, Rémi Garde préfère sortir Yoann Gourcuff, auteur d'un très beau tir cadré dans les 25 mètres juste avant la pause pour le remplacer par Sidi Koné, 20 ans lui aussi. La moyenne d'âge tombe un peu plus mais ne perturbe pas le jeu des Lyonnais. Encouragé par les supporters, Yassine Benzia met le deuxième but au fond des filets, d'une frappe au premier poteau. Lyon assure ainsi sa victoire, non sans quelques frayeurs tout de même et quelques autres beaux arrêts d'Anthony Lopes, sollicité par une défense lyonnaise un peu fébrile.

Déjà la tête au derby

"Dimanche, illuminez notre derby", pouvait-on lire, du côté du virage sud inférieur. Car l'enjeu du match pour ces jeunes Gones issus de la formation lyonnaise était sans doute là ce soir : marquer des points pour pouvoir espérer fouler la pelouse de Geoffroy-Guichard, dimanche. Pour LE derby face à St-Étienne. Satisfait, Rémi Garde confie à la fin de la rencontre : "Dans mon esprit, ils ont tous marqué des points". Il faut dire qu'en général, de la CFA à la Ligue Europa, il n'y a pas qu'un pas. La concurrence est rude à Lyon. Les vieux ne sont pas si vieux et les jeunes ne sont plus très jeunes.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut