OL : le départ de Bafé Gomis "n'est pas d'actualité" pour Rémi Garde

A l'issue du premier entraînement à El-Jadida, Rémi Garde a abordé cette semaine de stage et l'actualité du mercato hivernal.

De notre envoyé spécial à El-Jadida (Maroc)

Comment se déroule ce début de stage ?

Rémi Garde : On a laissé la pluie à Lyon, on a trouvé ici de bonnes conditions. C'est important de redémarrer cette deuxième partie de saison dans un cadre différent. Le groupe est bien installé.

Un beau cadre mais vous êtes venus ici pour travailler...

Oui, c'est sûr (rires). Après, c'est important d'allier les deux. Il faut reprendre un rythme de travail très rapidement car on doit être prêt dès dimanche pour ce 32e de finale de coupe de France (contre Epinal, club de National, dimanche à 14h15, Ndlr).

Yoann Gourcuff a participé normalement à cette première séance d'entraînement. Il est sur le chemin du retour...

J'ai besoin d'avoir le maximum de joueurs à l'entraînement, c'est l'objectif.

S'agit-il du début d'une nouvelle préparation ?

Non, on n'a pas le temps (rires). Les joueurs ont été sérieux durant les vacances. Un certain nombre d'entre eux ont maintenu la machine en route. Lors de notre reprise à Tola Vologe, j'ai assisté à deux séances de qualité. Je suis également satisfait de leur état d'esprit et leur implication pour ce premier entraînement au Maroc.

Qu'attendez-vous du match amical de jeudi contre l'équipe locale de El-Jadida ?

Il s'agit d'un entraînement amélioré. Cela permet de se remettre sur le chemin d'un rythme de compétition. C'était important de disputer un match amical avant notre déplacement à Epinal. Les temps de jeu seront réparties jeudi.

Comment appréhendez-vous l'ouverture du mercato hivernal ?

Écoutez, je m'en tiens au discours que je tiens aux joueurs. Durant cette période, il faut être professionnel, être concentré et surtout ne pas de disperser. On ne peut pas contrôler tout ce qui se passe autour. Les joueurs peuvent par contre, se mettre au service du collectif. C'est le cas depuis la reprise.

Envisagez-vous de perdre un joueur comme Bafé Gomis en cours de stage ?

Pour le moment, ce n'est pas d'actualité. Mon rôle c'est de protéger l'équipe. Je l'ai déjà dit, si le groupe ne changeait pas, ça m'allait très bien. J'ai bien conscience qu'on peut perdre un joueur à tout moment. Si personne ne part, je serais très content d'avoir tout le monde sous la main pour cette deuxième partie de saison.

C'est compliqué pour vous de gérer cette situation ?

Non, ça serait difficile si les joueurs n'adoptaient pas la bonne attitude. Comme ce n'est pas le cas, cela me permet de bien gérer cette période.

Que vous inspire ce mercato d'hiver ?

Le supprimer me semble difficile. Ca peut permettre de réajuster les effectifs, aux joueurs qui n'ont pas de temps de jeu de partir. L'idéal serait que ce mercato dure sur une semaine surtout que tout se joue sur la fin. Cela permettrait aux clubs de travailler dans une meilleure sérénité.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut