OL : la qualif' et la manière (vidéo)

Lyon s’est qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa avec un probant succès à l’Athletic Bilbao (2-3) jeudi soir. Grâce à des buts de Gomis, Gourcuff et Lacazette.

En voilà un. En voilà un de club français digne de représenter le football hexagonal sur la scène européenne. L’Olympique lyonnais a tout bon. Réalistes, sérieux et généreux, à défaut d’être brillants, les Rhodaniens se sont offerts un succès de prestige dans la "cathédrale" de San Mames à Bilbao. Et ce malgré une équipe largement remaniée, avec notamment Malbranque et Lisandro remplaçants au coup d’envoi. Bref, la soirée parfaite pour Rémi Garde.

Dans une rencontre aussi ouverte et agréable qu’à l’aller (2-1 pour Lyon), l’OL démarre idéalement. Gomis (22e), pour son neuvième but de la saison – une performance début novembre – et Gourcuff (45e), le revenant, permettent à Lyon de rentrer avec un avantage conséquent à la pause. Lourd pour l'Athletic Bilbao. Les Basques jouent alors leur va-tout. Et se lâchent. Les petits attaquants bondissants courent dans tous les sens et prennent en défaut la solide mais lourde défense centrale lyonnaise. Herrera (48e) et Aduriz (55e, sp) font chavirer San Mames. Mais jamais l’OL ne va sombrer. Ce club a trop d’expérience en Coupe d’Europe pour chavirer au moindre coup de vent. Il respecte trop cette compétition. Les joueurs passent, mais l’esprit demeure.

Lyon peut rêver…

Finalement, les Ibères, qui avaient pourtant beaucoup plus besoin d’une victoire que l’OL, vont progressivement baisser de rythme. Lacazette, de retour en forme après un début de saison moyen, offre la victoire aux siens (63e). Lyon, presque sans forcer, presque sans douter, décroche son quatrième succès en autant de matchs cette saison en Ligue Europa. Et tout est positif. Vercoutre a encore sorti deux arrêts de grande classe, Gourcuff retrouve plus que rapidement ses sensations, Malbranque et Lisandro ont pu être ménagés…

L’OL va pouvoir aborder, sereinement, son marathon jusqu’à Noël. Sans la Coupe de la Ligue et avec les jeunes en Ligue Europa. Idéalement placés en Ligue 1 (troisièmes à un point du PSG avec un match en moins), les Olympiens ont incontestablement un coup à jouer. Quand d’autres vont laisser de précieuses forces dans d’autres compétitions. Marseille, Montpellier, Saint-Etienne, Paris se profilent à l’horizon. Lyon pourra se confronter à eux avec toutes ses armes. La tête haute. Dans la peau d’un prétendant crédible et respecté. Presque inespéré en début de saison.

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
1 commentaire
  1. naiboc - 9 novembre 2012

    N'oublions pas la super performance de Fofana. Son premier 'vrai' match avec l'OL !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut