OL - Jean-Michel Aulas : “Lisandro est indispensable”

Au cours d’une conférence de presse téléphonique présentant les résultats annuels 2011-2012 d’OL Groupe (perte de 28 millions d’euros pour un revenu de 147 millions d’euros), Jean-Michel Aulas a fait le point sur différents dossiers. Le président de l’OL assure vouloir conserver Lisandro Lopez malgré la nécessité de vendre trois joueurs d’ici à juin 2013.

Avez-vous atteint votre objectif de réduction de votre masse salariale ?

Pas complètement. On a fait l’essentiel mais on n’a pas été jusqu’au bout. On entend bien poursuivre cette baisse de la masse salariale. On souhaite réduire notre effectif de 28 à 25 joueurs au 30 juin 2013. On a prévu de céder trois joueurs, deux au mercato d'hiver et un autre au mercato d'été, pour 30 millions d'euros. L'OL restera compétitif puisque certains jeunes comme Rachid Ghezzal, Yassine Benzia ou Jordan Ferri auront la possibilité de renforcer ce groupe.

Avez-vous avancé sur une éventuelle prolongation de Lisandro ?

J’ai proposé à Lisandro de prolonger et ce dernier m’a dit qu’il resterait à Lyon tant qu’on aurait besoin de lui. Qu’il n’y avait pas besoin de signer un contrat. Sa parole valait mieux que certains écrits. C’est un élément indispensable à l’OL. II serait peut être heureux s’il y avait moins d’attaquants (rires). Je dis ça , bien sûr pour plaisanter.

Lisandro ne sera donc pas cédé en juin prochain ?

On doit réduire la masse salariale, on cible les joueurs qui ont une valeur d'amortissement importante. Lorsqu'on laisse partir un joueur, trois éléments rentrent en compte : le produit de la cession, la réduction d’amortissement et la charge salariale. Pour répondre précisément à la question, Lisandro est indispensable. Pour moi, il sera bel et bien là en juin prochain sauf s’il souhaite s’en aller ce qui n’est actuellement pas le cas.

Le cas Yoann Gourcuff est-il similaire ?

Non, il est un peu différent. Yoann fait partie des actifs importants de l’Olympique lyonnais. On a consenti un effort considérable d’investissement pour pouvoir le faire venir. A l’époque, c’était le meilleur joueur français. Il a eu beaucoup de difficultés et de blessures. Pour l’heure, on ne peut pas dire que nous ayons traduit cet investissement en performances économiques.

Il est revenu cette saison dans des dispositions intéressantes. Il a été sacré meilleur joueur à New York lors du Trophée des Champions. Il faut qu’il retrouve sa place dans l'équipe après sa blessure au genou (contractée en août dernier, Ndlr). On espère qu’il sera dans le groupe dimanche pour le déplacement à Marseille. S’il revient au plus haut niveau, qu'il a des sollicitations et qu’il souhaite partir, il pourrait alors faire l’objet d’un transfert.

Anthony Réveillère arrive en fin de contrat en juin 2013. Allez-vous le prolonger ?

Malheureusement pour lui, il n’a pas pu aller au PSG du fait d’un problème médical que nous n’avons pas détecté puisqu’il joue sans aucun souci. Maintenant, concernant son avenir, tout dépendra de sa saison. On fera le point avec l’entraîneur (Rémi Garde). Il fait partie des joueurs qui peuvent également partir en juin 2013 sauf si d’ici là, on lui propose une prolongation de contrat.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut