Malaise au centre de formation de L'OL

Reportage. Ils espèrent tous un jour devenir les futurs Coupet, Govou ou Juninho. Mais depuis quelques années, les jeunes du centre de formation de l’OL ont beaucoup plus de mal à percer au sein de l’équipe professionnelle.

Damien Plessis, jeune milieu de terrain de 19 ans formé au club de l’OL, évoluait depuis deux saisons avec l’équipe réserve. Le 31 août dernier, il a décidé de quitter son club formateur pour Liverpool. Ce départ a jeté un froid et provoque de nombreuses interrogations auprès des jeunes du centre de formation lyonnais. “Lorsque je suis arrivé au club, les négociations étaient déjà entamées avec Liverpool. C’est bien pour lui (ironique). Mais il sera le numéro combien là-bas, le 32, le 34 ? Dans tous les cas, je vais suivre l’évolution de sa carrière et on verra bien ". George Prost, tout juste nommé responsable du centre de formation de l’OL, n’a visiblement pas vraiment apprécié de voir partir l’un de ses jeunes joueurs pour un autre club européen.

Il reste malgré tout confiant sur l’avenir de la formation à l’OL et a bon espoir de voir un pur produit de la maison émerger d’ici les prochaines années, à l’instar des Benzema et Ben Arfa. “Dernièrement, j’ai assisté au tournoi Zidane* que nos moins de 16 ans ont remporté. Je peux vous garantir qu’il y a dans cette équipe des joueurs qu’on retrouvera d’ici trois ou quatre ans en équipe professionnelle à l’OL." Cette saison, au sein de l’équipe professionnelle, une dizaine de joueurs sont issus du centre de formation.

Seulement, pour les néo-pros comme Romain Beynié, Anthony Mounier, Sandy Paillot, Loïc Rémy, cela devient de plus en plus difficile de percer au milieu des stars qui composent l’équipe rhodanienne. “C’est vrai qu’ils n’ont pas encore beaucoup joué, mais lors du tournoi en Corée, ils ont eu l’opportunité de démontrer qu’on pouvait compter sur eux. Vous savez, la saison est longue, j’espère qu’ils auront à nouveau un peu de temps de jeu."

Contrairement à Gérard Houllier qui n’était pas un grand fervent supporter des matches de la CFA, Alain Perrin n’hésite pas à se rendre de temps en temps à la Plaine des Jeux de Gerland pour superviser les jeunes pousses lyonnaises. “Notre objectif au centre de formation, c’est de former des joueurs pour l’équipe première. Je ne suis pas inquiet de ce point de vue, car Alain Perrin est un formateur dans l’âme", assure George Prost.

*Tournoi International des centres de formation dont le parrain est Zinédine Zidane.

219 commentaires
  1. moha - 28 juillet 2010

    salut....je m'apelle allaoui mohammed je réve de jouer a lyon mais je sais pas comment fair pour on arrivé a la s'ile vous plait répondait moi sur mon adresse éléctronique s'ile vous plait aidez moi. momo_pro93@live.fr

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut