Lyon - Valenciennes : les notes des joueurs

Il a eu le mérite de rester concentré jusqu'au bout, quand à la 92ème minute il repoussa du pied un ballon dangereux de Samassa à l'entrée de la surface.

Anthony Réveillère (5) : Très sûr défensivement mais inexistant offensivement, il réalise tout de même une bonne rentrée.

Mathieu Bodmer (4,5) : Quelques imprécisions dans le jeu long et des approximations dans le positionnement. Il doit franchir un pallier pour que son équipe ait de l'ambition.

Cris (4,5) : Le Brésilien sort la tête de l'eau mais à encore du chemin à parcourir pour retrouver son niveau. Meilleur dans les duels mais comme son compère, trop de flottement dans le repositionnement. Il aurait pu marquer mais sa tête trop piquée est passée au dessus de la cage valenciennoise.

Aly Cissokho (5) : Des centres plus ajustés et des montées intéressantes. On ne l'a presque pas vu après la pause mais il offre certaines garanties et va vite devenir indispensable à cette équipe.

Kim Källström (6,5) : Le Suédois a réalisé un match plus qu'intéressant. Il s'est bien battu et a essayé de varier le jeu, même si il a raté quelques passes faciles. Il doit s'installer dans l'équipe type.

Jean II Makoun (5,5) : Sa complémentarité avec Källström saute aux yeux (mais c'est aussi vrai pour Toulalan). Il monte en puissance.

Honorato Ederson (5,5) : Entré à la place de Govou à la 29ème minute, il a été beaucoup plus convaincant. Excentré sur un côté, il a été plus disponible et a pu montrer sa technique.
Michel Bastos (6) : Contrairement au week-end dernier, il a bien négocié centres et coups de pied arrêtés. Il a montré des choses intéressantes sur le flanc droit de l'attaque, notamment sur le centre extérieur pied gauche pour le but de Gomis de la tête.

Lisandro Lopez (7) : L'Argentin est vraiment au-dessus du lot. Il est très technique, a une bonne vision du jeu et, ce que ses partenaires doivent aimer, il a le sens du sacrifice. Remplacé par Miralem Pjanic qui a montré qu'on pouvait compter sur lui, bien qu'encore un peu tendre.

Batefimbi Gomis (6,5) : Un but décisif et une entente avec Lisandro plus que prometteuse. Il n'a peut être pas été assez utilisé comme point d'ancrage par ses partenaires. Remplacé par Toulalan à la 84ème minute.

à lire également
Maxence Caqueret à l’entraînement © Stéphane Guiochon / MaxPPP / PHOTOPQR Le Progrès
Le milieu de terrain Maxence Caqueret, 19 ans, sous contrat avec son club formateur jusqu’en 2023, a hâte de faire ses débuts en Ligue 1. Portrait d’un jeune timide qui respire le football.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut