Lyon, tout feu tout flamme

L'OL a engrangé son troisième succès européen de la saison en battant le Benfica Lisbonne, 2-0, au stade de Gerland. Les coéquipiers de Lisandro Lopez prennent une sérieuse option sur la qualification en huitièmes de finale.

Le fait du match

Une saison lancée ?

Même si la fameuse banderole “Puel Démission” était toujours de sortie, le public lyonnais, s’est régalé, mercredi soir, au stade de Gerland. Dominateurs dans tous les compartiments de jeu, les Gones face à Benfica, ont mis le feu à Gerland…mais celui-ci n’a pas nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Bien inspiré et auteur de deux buts sans en avoir encaissé, l’OL a assurément disputé son meilleur match de la saison. “Le meilleur match de la saison, peut-être, mais nous avons aussi fait de bons matches contre Lille et Saint-Etienne. On voit que l'équipe monte en puissance”, dixit Claude Puel à l’issue de la rencontre. Désormais, le plus dur reste à faire : enchaîner les prestations de ce niveau.

Un homme dans le match

Yoann Gourcuff

Certes, il n’a pas trouvé le chemin des filets. Certes, il peut parfois être agaçant dans sa façon de tirer les coups francs. Mais dans le jeu, Yoann Gourcuff s’épanouit de mieux en mieux au sein du collectif rhodanien. Véritable pièce maîtresse de l'organisation du jeu, son implication dans le travail défensif a permis de ne pas déséquilibrer l’équipe olympienne. Sa complicité avec Pjanic est un sacré atout pour Lyon.

Le Coup de Cœur de Lyon Cap’

Enfin du jeu !

Un onze de départ offensif. Pour cette 3ème journée de Ligue des Champions contre le Benfica Lisbonne, Claude Puel a surpris son monde, en titularisant Miralem Pjanic aux côtés de Yoann Gourcuff, derrière le trio d'attaque Jimmy Briand-Lisandro Lopez-Michel Bastos. Cinq joueurs offensifs qui ont parfaitement rempli leur mission. Qu’on se le dise, l’Olympique Lyonnais a renoué avec le très beau jeu.

Le Coup de Gueule de Lyon Cap’

La sortie de Michel Bastos

Face à Benfica, il a réussi tout ce qu’il a entrepris. Une prestation “haut de gamme” du milieu de terrain Brésilien, auteur d'une passe décisive sur le but de Jimmy Briand. Claude Puel décide contre toute attente de le sortir à la 64ème minute de jeu, remplacé par Pied. Le Brésilien qui ne s’attendait pas à quitter le pré, n’a pas serré la main de son entraîneur et s’est assis sur le banc lyonnais avec la tête des mauvais jours…

La feuille de match

Au stade de Gerland : Lyon bat Benfica 2 à 0 (mi-temps : 1-0)

Spectateurs : 39 427

Buts : Lyon : Briand (21’), Lisandro Lopez (51’)

Avertissements : Lyon : Réveillère (41’) / Benfica : Gaitan (34’), Carlos Martins (37’), Javi Garcia (67’)

Exclusion : Benfica : Gaitan (43’, 2e avertissement)

Lyon : Lloris - Réveillère, Cris (cap), Diakhaté, Cissokho - Gourcuff (Källström 71'), Gonalons, Pjanic - Briand, Lisandro Lopez (B. Gomis 82'), Bastos (Pied 64'). Entraîneur : Claude Puel

Benfica : Roberto - Maxi Pereira, Luisao (cap), David Luiz, Coentrao - Carlos Martins (Salvio 77’), Javi Garcia, Aimar (Jara 71’) - Gaitan - Saviola (Peixoto 57’), Kardec. Entraîneur : Jorge Jesus

Lire sur les même sujet : les notes des joueurs

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut