Lorient - Lyon : Les notes des joueurs

Découvrez les performances des joueurs lyonnais lors de leur victoire (1-3) à Lorient.

Hugo Lloris (7,5) : Une belle performance de l’OL s’associe souvent à un très bon match de son dernier rempart. Le gardien olympien a une nouvelle fois sauvé son équipe à de nombreuses reprises, notamment sur une frappe de Gameiro et sur le coup franc de Mvuemba. Impeccable sur les balles aériennes.

Anthony Réveillère (5,5) : En difficulté en première période, le but breton vient notamment de son côté. A l’image de l’équipe lyonnaise, du mieux après la pause mais très peu d’apport offensif.

Cris (5) : Promené sur plusieurs actions en début de rencontre, il s’est bien repris ensuite. Le « Policier » est le symbole des problèmes défensifs de l’OL, avec de nombreux duels perdus.

Jean-Alain Boumsong (4,5) : Prestation correcte du joueur formé au Havre excepté un énorme laxisme sur le but lorientais. Une action qui lui plombe sa rencontre.

Aly Cissokho (5,5) : Précieux dans sa qualité de centre, l’ex-joueur de Gueugnon a tenu son côté avec sérieux.

Jérémy Toulalan (6) : Une première mi-temps un peu en dessous, avec quelques pertes de balles inhabituelles. Bien meilleur après la pause, il a régné au milieu de terrain avec un nombre de sprints impressionnant.

Kim Källström (7,5) : On a retrouvé le Suédois du début de saison. Et dire qu’il ne devait pas débuter la rencontre (Maxime Gonalons, souffrant, était censé commencer le match). Précieux dans le jeu de passe, il a inscrit un superbe but qui a permis à l’OL de prendre l’avantage puis un but plus heureux en fin de rencontre scellant le sort du match.

Miralem Pjanic (non noté) : Peu en vue, le jeune bosniaque fut victime du changement tactique de Claude Puel. Remplacé dès la 37ème minute par Bafé Gomis (5,5) qui amena toute sa puissance athlétique à défaut d’être très adroit devant le but. Un remplacement déterminant.

César Delgado (6,5) : Beaucoup de ballons touchés, des prises d’initiative. Un des rares lyonnais cette saison à continuellement tenter, provoquer, dribbler. Un de ses meilleurs matchs à l’OL.

Michel Bastos (5,5) : Un match correct, sans plus, du nouvel international brésilien. Une grosse période de trou en première mi-temps mais quelques bonnes choses, notamment sur l’égalisation de Källström.

Lisandro Lopez (6,5) : Une activité débordante, quelques passes ratées mais comme souvent, il sonna la révolte lyonnaise en égalisant à l’heure de jeu. Un but de renard de surface.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut