Bernard Lacombe et Jean-Michel Aulas, à l’OL, en 2013 © Philippe Desmazes / AFP
Bernard Lacombe et Jean-Michel Aulas, à l’OL, en 2013 © Philippe Desmazes / AFP
Article payant

L’OL, une institution qui doit se réformer

Dans les prochaines semaines, Jean-Michel Aulas va devoir prendre des décisions. Recruter un entraîneur et mettre fin à un entre-soi qui a porté de nombreux préjudices au club rhodanien.

Forcément au centre des débats, l’entraîneur de l’OL n’est bien évidemment pas le seul responsable des maux lyonnais. Depuis l’entrée au Parc OL, le club a changé de standing. La petite entreprise de Gerland est devenue une PME à Décines. De nombreux cadres ont été embauchés pour gérer différents secteurs (marketing, promotion…) et le fossé s’est creusé dans la relation avec les supporteurs. “Il faut admettre qu’il y a eu des erreurs de commises de notre part, souffle un proche du club. Il y a eu des ratés du service marketing et de communication. Et quand, derrière, le sportif va moins bien, cela ne pardonne pas.”

“Béni-oui-oui”

Il vous reste 68 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Le patron de Serfim, Guy Mathiolon, est très présent dans le sport lyonnais. Son groupe de travaux publics et des métiers de l’environnement aide financièrement le Lou, Lyon Asvel Féminin et le Sporting Club de Lyon (Lyon Duchère AS).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut