Ligue 1 : l'OL à l'assaut de la forteresse toulousaine

La course de l'OL au podium de Ligue 1 passera cet après-midi (17h30) par un Stadium de Toulouse où les Lyonnais ne se sont plus imposés depuis plus de 10 ans, alors que les locaux y enchaînent les victoires depuis quelques temps.

"Toulouse est favori de ce match". L'analyse de Bruno Genesio en conférence de presse a surpris. Mais quoi qu'en dise Pascal Dupraz, entraîneur du TFC, les statistiques donnent raison au coach lyonnais. Car l'arrivée de Dupraz sur le banc toulousain a redynamisé une équipe promise à la relégation il y a encore quelques semaines.

 

Gazon maudit

Avec une seule défaite en six matchs depuis son arrivée, le technicien savoyard a mis son équipe sur un rythme digne de Saint-Étienne, Nice, Lille ou Lyon, candidats à l'Europe. Les Toulousains, qui n'ont glané qu'un point de moins que le PSG sur cette période, en ont profité pour faire de leur Stadium une forteresse imprenable, avec trois victoires en autant de rencontres, dont un retentissant 4-0 infligé au voisin bordelais.

De quoi inquiéter l'OL, à qui les déplacements dans la ville rose ne réussissent pas franchement depuis quelques années. Il faut en effet remonter au mois d'octobre 2005, il y a plus de 10 ans, pour retrouver la trace d'une victoire rhodanienne en terres toulousaines.

Un passif défavorable pour Lyon auquel il faut ajouter les atouts toulousains, Ben Yedder à leur proue. L'attaquant de poche a inscrit 15 buts cette saison et sait aussi servir son compère d'attaque Martin Braithwaite. La solidité défensive du TFC devrait par ailleurs donner de la confiance à son arrière garde et notamment son jeune portier Alban Lafont qui reste sur trois clean-sheets de rang.

Maintien ou podium

Reste que l'OL ne peut pas se cacher derrière son statut d'outsider statistique. La course à la seconde place passe par une victoire cet après-midi. L'efficacité d'Alexandre Lacazette et la confiance engrangée par les hommes de Genesio, avec leur 30 points sur 45 possibles en 2016, devraient donner de l'allant aux Gones. Cela même sans Maxwell Cornet, suspendu et probablement remplacé par Mathieu Valbuena, dont on espère le retour au premier plan.

De part et d'autre du rond central les joueurs seront bien conscients des enjeux que porte cette rencontre au coup d'envoi. Les deux équipes ont beau avoir des objectifs diamétralement opposés, seconde place pour Lyon contre maintien pour Toulouse, elles sont au comble de leur motivation. La saison touchant à sa fin, il ne reste plus beaucoup de points à prendre. Les Lyonnais devront donc faire mentir les statistiques pour rattraper des Niçois victorieux de Reims hier et mettre la pression sur Monaco, qui se déplacent à Rennes dimanche.

à lire également
Pas d'image
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut