Lou entrai

Le LOU Rugby à la reconquête des Lyonnais

Lou entrai ()

©T. Coudert

Après une saison décevante, le LOU enchaîne les succès depuis le début de saison. Le club de rugby souhaite retrouver au plus vite le Top 14. (Article paru dans Lyon Capitale daté de novembre 2013)

Le rugby continue de séduire en France. Les stades sont pleins, les rencontres télévisées enregistrent de bons scores d’audience et les rugbymen jouissent d’une belle image. Le LOU est considéré, compte tenu de son effectif et de son budget (voir encadré), comme l’un des favoris du championnat avec Pau, Agen et La Rochelle. En sept journées, l’équipe a perdu une seule fois. Avec sa victoire le dimanche 20 octobre, le LOU a pris la tête de la Pro D2 (article paru dans Lyon Capitale daté de novembre 2013).
 Mais, les rugbymen lyonnais peuvent aussi se perdre en chemin. La saison dernière, le LOU a affiché un visage méconnaissable : d’un point de vue sportif, en terminant à la 8e place de Pro D2 ; en dehors des terrains, avec des attitudes dont on avait plus l’habitude dans le football.

Les fans des rouge et noir ne reconnaissaient plus leur équipe préférée. “C’était spécial, se remémore Philippe, porte-parole des Lougdunums, l’unique groupe de supporters du club de rugby. Un fossé s’était créé entre les joueurs et le public.” L’ailier Franck Romanet, 27 ans, admet qu’il y a eu un léger malaise : “On enchaînait les performances en dents de scie, et nous les joueurs, on s’est braqués. On a moins communié avec nos supporters et je comprends qu’ils aient été frustrés.”

Une ambiance retrouvée, le Top 14 en ligne de mire

Yann Roubert / LOU Rugby ()

@T.C / Lyon Capitale

Cette saison, avec l’arrivée d’un nouveau staff technique et la volonté clairement affichée de Yann Roubert, le président du LOU, de voir sa formation incarner “les valeurs du rugby et de la ville de Lyon”, les choses sont clairement revenues à la normale. En réalisant un bon début de saison, l’équipe rhodanienne a retrouvé son public. “Nous avons de nouveau de nombreux échanges avec les joueurs, se félicite Philippe. C’est important de conserver cette ambiance rugby.” Si le LOU enchaîne les succès sur le pré, dans les tribunes une nette amélioration est également à noter. Le club a décidé de rassembler les fans actifs au sein d’une même tribune. “C’est une bonne idée, car désormais il y a une meilleure ambiance au Matmut Stadium”, indique Christian Haras, fidèle du Lyon Olympique universitaire depuis six ans.

Les fans lyonnais ont même depuis peu lancé un chant, entonné à l’entrée des joueurs. “C’est génial, il y a plus de bruit cette saison. C’est important pour les joueurs de se sentir soutenus”, se félicite le 2e ligne Coenraad Basson.
Si l’ambiance est bonne dans les gradins, il y a également au niveau de l’état d’esprit un renouveau au sein de l’équipe entraînée par Tim Lane. “Les dirigeants ont bien recruté, explique Franck Romanet. Cette saison, on produit un jeu plus huilé, plus offensif. Chacun fait les efforts pour l’autre.” Assurément, le LOU, qui vise une montée en Top 14, semble avoir retenu la leçon. “On ne s’enflamme pas, souffle le Sud-Africain Coenraad Basson. Le championnat de Pro D2 est compliqué et il faudra lutter jusqu’à la fin.” Histoire de poursuivre cette belle communion avec leurs supporters...

----

Le LOU Rugby version 2013-2014

Lou ()

Budget

15 à 16 millions d’euros

Joueurs

43 contrats professionnels

Partenaires

230 entreprises
avec 10 millions d’euros de recettes sponsoring/ partenariats

Village VIP

750 à 900 personnes dînent après les rencontres au sein du village réservé aux partenaires.

Spectateurs

6 500 en moyenne, dont 2 000 abonnés.

à lire également
Supporter LOU rugby Gerland
Après deux demi-finales en 2018 et 2019, que peut vraiment viser le LOU en 2020 ? Le club lyonnais ne cesse, chaque saison, de progresser dans la hiérarchie du rugby hexagonal. Jusqu’où ? Jusqu’au tant convoité Bouclier de Brennus ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut