L'OL étrillé à Rennes

La faute notamment à une défense centrale Cris-Bodmer toujours aussi bancale et complètement dépassée par l'étonnant Pagis, 35 ans, et auteur d'un hat-trick (17e, 56e, 67e). Décevante aussi, la paire Benzema-Piquionne, qui n'a jamais vraiment inquiété la solide défense rennaise, à l'image des 4 petites frappes cadrées de l'OL. Et ce ne sont pas les entrées de Juninho, Fred et Ederson qui y ont changé quelque chose.

Pour son prochain match, samedi 18 octobre à Gerland face à Lille, l'OL pourra se réjouir du retour de Fabio Grosso, qui remplacera un Källström logiquement débordé ce soir au poste d'arrière gauche. Claude Puel, très énervé durant la rencontre sur son banc, devra trouver les bons mots pour remobiliser son équipe, clairement dépassée et incapable de réagir ce soir contre Rennes. Pas vraiment inquiétant, mais pas non plus rassurant.

Ils ont dit :

Jean-Michel Aulas : 'Tout est allé de travers ce soir. Il n'y a pas grand chose de positif à retenir ce soir. Rennes a été bien meilleur dans tous les compartiments du jeu. Je n'ai pas vraiment d'explications.'

Karim Benzema : 'On a fait notre plus mauvais match de la saison. On est tous passé à côté.'

Claude Puel : ' Ma première réaction, c'est de féliciter comme il se doit cette équipe de Rennes qui a fait un gros match dans tous les compartiments du jeu. On n'a pas su tenir le ballon. On est tombé sur une grosse équipe qui avait joué il y a trois jours mais a, paradoxalement, été plus en jambes et a reporté sa frustration sur nous. C'est un rappel à l'ordre douloureux. Il va maintenant y avoir quinze jours sans aucune possibilité de rassembler le groupe.' (LFP)

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut