L'OL est encore vivant (vidéo)

Au pied du mur, l'OL a renoué avec le succès samedi en l'emportant 2-1 contre Lille. Une précieuse victoire dans la lutte pour le podium.

C'était la dernière chance de l'Olympique lyonnais. Celle qu'il ne fallait pas laisser passer. Après son élimination prématurée de la Ligue des champions à Chypre, la réception de Lille, concurrent direct pour la troisième place, s’annonçait décisive quant à la suite de la saison de l'OL. Sous les yeux de Sir Alex Ferguson venu superviser Eden Hazard, la bande à Rémi Garde a retrouvé des couleurs. Et a remporté trois points précieux. Soutenus par Gerland, malgré une banderole ("Après 11 quiches en Lorraine... On rentre de Chypre à Apoel ! C'est quoi votre prochain bide ?") déployée en début de match par le Kop Virage Nord, les coéquipiers d'Hugo Lloris ont sorti le bleu de chauffe. A défaut d'être étincelant, Lyon a fait le métier.

Lacazette montre la voie

Durant le premier acte face à une équipe lilloise qui n'a guère existé, l'OL prend l'ascendant grâce une réalisation signée Lacazette. Malheureux à Nicosie, "Gwada" hérite d'un bon centre de Dabo et place une tête hors de portée de Landreau (1-0, 12e). Lyon accentue sa domination et double la mise par Lisandro (2-0, 38e). Retombant quelque peu dans ses travers, l'OL se fait rejoindre dans le temps additionnel. Chedjou (2-1, 45+1) d'une tête piquée redonne de l'espoir aux Dogues qui reviennent sur le pré de Gerland avec de bien meilleures intentions. Et posent de sérieux problèmes aux Lyonnais.

Lille pousse, l'OL résiste

Bien organisé tactiquement et solidaire dans les duels, l'OL résiste. Tant bien que mal. Les deux équipes se livrent. Du côté des Rhodaniens, Bastos trouve la barre transversale de Landreau (57e) tandis que De Melo se charge de donner des frayeurs à Lloris, sauvé également par sa barre (63e). Réduit à dix suite à l'expulsion de Lovren – le Croate a récolté un deuxième carton jaune pour avoir commis une faute sur Hazard -, Lyon souffre mais parvient à conserver son avantage. Et remporte une précieuse victoire. Les Gones se replacent et reviennent à quatre points du LOSC et trois de Saint-Etienne...Le prochain adversaire de Lyon pour un derby qui s'annonce d'ores et déjà chaud bouillant.

Lire aussi : les notes des joueurs

à lire également
Ynfluences Square – Lyon, Confluence © Tim Douet
Si la Confluence attire tous les regards, Gerland, Vaise ou encore le Carré de Soie sont le théâtre d’importants programmes immobiliers. Prisés des nouveaux arrivants, ces quartiers autrefois peu attirants sont-ils devenus de bons placements ? Pierre-Yves Desgoutte, directeur commercial chez BPD Marignan, explique pourquoi il en est convaincu.
1 commentaire
  1. stephlyon - 11 mars 2012

    Victoire au courage! Ces temps-ci je n'ai pas épargné Rémi Garde mais ce soir ces choix ont été bons. La titularisation de Dabo à gauche était judicieuse et je pense que l'on ne va pas revoir Cissokho d'ici peu...du moins je l'espère! Et évidemment, Lacazette titulaire = animation offensive = but = Lisandro plus libre et touchant plus de ballons...je ne comprendrai jamais pourquoi nous nous en sommes passé si souvent en 2012... A noté le très bon match de Cris et le retour rassurant de Lövren injustement expulsé par un arbitre encore dépassé! Quand je vois Chedjou sortir du match sans carton alors qu'il a été averti verbalement en 1ère comme Dabo et qu'ensuite il se permette de mettre un coup de coude à Lacazette et gueuler contre l'arbitre comme Lovren (qui a eu un jaune pour ça) et bien je me pose des questions sur l'impartialité des hommes en jaune... Et les Lyonnais ne relâchez pas car samedi prochain c'est le derby, et cette fois-ci rien ne sera pardonné si l'attitude n'y est pas

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut