L'OL battu à plate couture par le PSG en Trophée des champions (4-1)

Les Lyonnais n'ont pas existé face à une équipe de Paris qui a multiplié les offensives et fait craquer l'OL dès les premières minutes du match.

Avec R.B, notre envoyé spécial à Klagenfurt (Autriche)

La confiance lyonnaise n'aura même pas tenu dix minutes. Eux qui voulaient "jouer leur carte à fond", se sont retrouvés acculés par les assauts répétés de Parisiens, dont l'appétit d'ogre pour les trophées n'a pas faibli durant l'été. A la peine défensivement, l'OL, dans la même composition que contre Benfica, a rapidement craqué, avant de s'effondrer en à peine une demi-heure.

Défense dépassée

C'est d'abord Javier Pastore, très en vue sur la mauvaise pelouse de Klagenfurt, qui profite dès la 9e minute de jeu d'une erreur de marquage de Jérémy Morel pour ouvrir la marque. Lucas prend ensuite le dessus sur le défenseur lyonnais pour inscrire le but du break dès la 20e minute. Transfuge de Nice, l'ex-Lyonnais Hatem Ben Arfa se charge d'assomer des Gones dépassés d'une belle frappe du gauche (35e).

 

Au retour des vestiaire Layvin Kurzawa porte le coup de grâce aux Lyonnais (4-0 à la 54e minute). La réduction du score de Tolisso sur un joli centre de Christophe Jallet, entré en lieu et place d'un Rafael décevant, ne chagera rien. L'OL s'incline 4-1 et laisse Paris glaner son 6e Trophée des champions, soit encore deux de moins que Lyon.

Une "défaite cuisante" pour Aulas

Pour ne rien arranger à cette "défaite cuisante" selon les termes de Jean-Michel Aulas, la blessure a la cuisse d'Alexandre Lacazette, sorti à la mi-temps, semble sérieuse. "C’est un gros point noir de cette soirée en plus de la défaite", s'est inquiété Bruno Genesio en conférence de presse d'après match. Après une préparation sereine, le début de saison s'annonce donc plus compliqué que prévu pour l'OL.

A l'instar de son coach, le capitaine lyonnais, Maxime Gonalons s'est dit déçu de la prestation des siens, mais a reconnu la belle performance des Parisiens. Après les deux coupes et le championnat au printemps, les hommes de la capitale ont remporté ce samedi leur quatrième titre de l'année 2016, le premier sous l'ère Unai Emery. Et dire que Blaise Matuidi, Edinson Cavani, Thiago Silva, Marquinhos ou encore Grzegorz Krychowiak.

Pour plus d'informations suivez notre envoyé spécial en Autriche ou rendez-vous sur Olympique et lyonnais pour retrouver toute l'actualité de l'OL 7j/7 et 24h/24.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 7 août 2016

    Et... il y a quelqu'un qui pourrait nous dire pourquoi ça s'est joué en Autriche ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut