L'ASVEL ne cache pas ses ambitions

Près de deux mois après l'acquisition d'un 17ème titre de champion de France, la Green Team est de retour sur les parquets (première sortie officielle le 25 septembre contre Le Mans pour le match des champions) avec toujours autant d'ambition. "On est champion en titre, on a la cible dans le dos, confie Aymeric Jeanneau. Il y a trois compétitions nationales à disputer, notre ambition est claire : On va toutes les jouer pour les gagner." Des objectifs que partage sans complexe, Vincent Collet : "Cette saison, les objectifs sont plus élevés que l'an dernier. Et c'est tout à fait logique, ne serait-ce que parce que le budget a augmenté. Il ne faut surtout pas s'endormir sur nos lauriers. On va continuer de travailler pour rester en haut de l'affiche", indique l'entraîneur de l'Asvel.

Le lieu d'implantation de la future salle connu d'ici la fin de l'année

Avec un budget de 6,8 millions d'euros et une masse salariale de 4 millions, Villeurbanne a été très actif sur le marché des transferts en recrutant pas moins de cinq joueurs (Bobby Dixon, Curtis Borchardt, Kristjan Kangur, Mindaugas Lukauskis et TJ Parker). Cet Asvel version 2009-2010 est une équipe composée de "guerriers" selon Pierre Grall, le directeur exécutif du club rhodanien. "C'est une satisfaction d'avoir pu recruter des joueurs capables d'évoluer au plus haut niveau européen", ajoute-t-il. "C'est un recrutement cohérent et satisfaisant", poursuit Vincent Collet.

Autre sujet abordé lors de cette conférence de presse, le projet de la salle multifonctions. Gilles Moretton a tenu à apporter quelques précisions sur un projet qui fait tant jaser. "Jusqu'à présent, nous avons préféré ne pas trop communiquer sur le sujet. Car même si c'est un projet qui sera financé par des fonds privés, nous ne sommes pas les seuls décisionnaires. Nous avons décidé de créer une SPSM (société de projet de salle multifonctions) afin d'étudier le site le plus approprié pour l'implantation de cette salle." Les dirigeants de l'Asvel sont dans une situation compliquée. Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, souhaite que cette salle soit implantée dans sa commune tandis que Gérard Collomb, président du Grand Lyon, sous l'influence de Bernard Rivalta (conseiller de Vénissieux), a fait le choix du site du Puisoz. Quoi qu'il en soit, selon Gilles Moretton, le lieu d'implantation de la future salle multifonctions sera connu d'ici la fin de l'année.

Razik Brikh et Thomas Coudert (reportage vidéo)

à lire également
120313_poubelles_4-_bannièr
La grève des éboueurs du privé continuent et le ramassage des ordures est perturbé dans certains arrondissement de Lyon, Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin. Ce mardi, la métropole invite les habitants à sortir leurs poubelles à l'extérieur des immeubles. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut