Jean-Michel Aulas
© Tim Douet

Incidents OM - OL : Aulas tacle les dirigeants marseillais

Le président de l’OL a réagi après les jets de projectiles qui ont entraîné une interruption de plus de vingt minutes du match de dimanche soir. Remonté, le dirigeant lyonnais s’en est pris ouvertement à son homologue marseillais.

Jean-Michel Aulas est monté au créneau, en zone mixte, après le nul tumultueux de son équipe au Vélodrome (1-1). “Les conditions du match ont été insupportables, a souligné le président lyonnais. Je regrette la pression qui a entouré ce match, notamment pour un garçon comme Mathieu Valbuena, qui ne pouvait même pas tirer un corner.”

Des jets de projectiles, notamment de bouteilles en verre, depuis les tribunes marseillaises ont obligé les arbitres à interrompre la rencontre pendant 23 minutes. L'ancien joueur de l'OM Mathieu Valbuena a été particulièrement ciblé : "Il a été très fort mentalement et ceux qui ne l'ont pas été, ce sont les dirigeants marseillais qui ont laissé se propager, voire même s'organiser une vendetta à l'égard de Mathieu, a renchéri le président lyonnais. Il a été insulté depuis l’arrivée à l’hôtel et les trois premières agressions sur lui méritaient le rouge."

“Vincent Labrune est un guignol”

Le président de l’OL s’est montré véhément devant la gestion de ces épisodes par son homologue marseillais, Vincent Labrune, qui a paru placer sur le dos des arbitres la responsabilité des événements : "Je lui ai dit que c’était un guignol et qu’il ne durera pas aussi longtemps qu’il le croit dans le football. On ne peut pas se permettre de jouer avec la sécurité des gens et faire le pitre au milieu d'une organisation où il y a 60 000 personnes", a conclu un JMA excédé.

Ce lundi, le secrétaire d'Etat aux sports, Thierry Braillard, a appelé à “plus de fermeté sur les contrôles” à l'entrée des stades. "Il y a quand même des conditions de sécurité qui doivent être respectées et on ne peut pas avoir des bouteilles de verre dans le public, a-t-il critiqué. Imaginez qu'une bouteille de verre ait percuté un joueur !" Avant de s'alarmer : "On est à six mois d'un événement formidable qui est l'organisation de l'Euro de football. J'en appelle à ce que chacun prenne la mesure de ce qui s'est passé."

Retrouvez toutes les infos de l'OL sur le site Olympique-et-lyonnais.com
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 21 Sep 15 à 10 h 11

    Il parle du contrôle à Gerland pour le déploiement d'une banderole à caractère politique ? Ha non. Et y'a pas d'insultes qui fusent à Gerland ? Pas de doute, il contrôle mieux, lui. . Le foot est un défouloir ! Maintenant, familles, venez acheter des billets d'entrée ! :o)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut