Hubert Fournier : "Ça va être très compliqué contre le PSG"

Hubert Fournier s'est exprimé vendredi en conférence de presse au stade Saputo (Montréal) avant le match du Trophée des champions contre le PSG qui aura lieu ce soir à 21h00, heure française. Entre espoir et sentiment de revanche après les récentes défaites, l'entraîneur de l'OL espère laver l'affront du 6-0 face à Arsenal.

De notre envoyé spécial Razik Brikh à Montréal.

Quelle est l’importance de cette rencontre face au PSG ?

Hubert Fournier : C’est un match qui peut nous permettre de démarrer la saison en gagnant un trophée. Il n’y a pas d’autres importances à tirer de ce match-là.

Vous avez opté pour un 4-3-3. C’est un système de jeu adapté au PSG ou c’est adapté à votre effectif ?

C’est surtout adapté à notre effectif du moment. On ne va pas se le cacher, on respecte beaucoup cette équipe de Paris mais c’est surtout lié à nos problèmes. Il faut trouver des solutions par rapport à ce qui nous est arrivé à l’Emirates cup. On a encore les fesses un peu rouges de la fessée qu’on a pris contre Arsenal (6-0). On n’a pas envie de revivre la même expérience surtout qu’on va rencontrer une équipe qui est de la même valeur voire peut-être supérieure que celle d’Arsenal.

Quels enseignements avez-vous pu tirer de cette cuisante déroute ?

Cela a eu le seul mérite de montrer qu’on avait un effectif un peu court par rapport au grandes équipes européennes. Cela a bien sûr engendré une perte de confiance, qu’on va essayer d’enrayer contre le PSG même si on sait que ça sera très compliqué parce qu’on va affronter une équipe en pleine confiance. Paris a fait des matchs de qualité avec un effectif qui est quasiment le même. Ils se connaissent très bien. A nous d’essayer lors de cette rencontre de regagner de la confiance pour nous permettre de bien démarrer la saison.

Quel est votre regard sur le PSG ?

Le PSG n’a pas gagné ses matchs amicaux contre de grosses équipes européennes par hasard. Cela veut dire que c’est une formation qui est bien rodée, avec un état d’esprit de conquérant en ce tout début de saison. C’est le résultat d’une bonne préparation. Pour rivaliser, on devra bien défendre, à onze, c’est ce qu’il nous a manqué sur la rencontre d’Arsenal. Il faudra être bien organisés, laisser à Paris le moins d’espaces possible et essayer de leur poser des problèmes lorsqu’on aura le ballon. Le PSG excelle dans le jeu de possession, il faudra donc avoir l’humilité de courir derrière le ballon pendant une bonne partie du match et dès qu’il y aura des possibilités, on va tenter de leur poser des problèmes.

Alexandre Lacazette n’a toujours pas prolongé. cela vous inspire-t-il quelques craintes ?

Je n’ai pas la réponse. C’est encore en discussions avec les dirigeants. De ce que j’ai vu, il n’est pas encore redevenu le Alex Lacazette de la saison dernière. Est-ce que c’est dû à la longueur des renégociations ou à une difficulté de reprendre le fil d’une saison. Force est de constater mais comme d’autres joueurs de l’effectif, il n’a pas retrouvé la dynamique de la saison dernière. Il lui manque un peu de rythme et de se lâcher un peu psychologiquement.

Un mot sur l’actualité du mercato ?

Je ne ferais pas de commentaires sur les pseudo-informations du mercato.

Pour tout savoir sur l’Olympique lyonnais, un seul site : olympique-et-lyonnais.com
à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut