Face à Bastia, l'OL réchauffe Gerland (vidéo)

Au terme d'un match rythmé et animé, l'OL l'a emporté, dimanche, face à Bastia (5-2). Une belle victoire, qui permet aux Lyonnais de remonter sur le podium.

A défaut d'avoir été flamboyant, l'Olympique lyonnais a fait preuve d'abnégation. Animée d'un sentiment de revanche au regard de sa piètre prestation en 8e de finale de la Coupe de la Ligue (lire ici), la bande à Rémi Garde a du puiser dans ses ressources mentales pour parvenir à s'imposer face à Bastia. Après avoir rapidement ouvert le score par Maxime Gonalons (1-0, 5e), Lyon montre ses crocs et poursuit sa domination en doublant la mise. Bien inspiré, Alexandre Lacazette trompe Novaes dans un angle impossible (2-0, 26e).

"A dix contre dix, c'est devenu un match fou"

L'OL semble avoir fait le plus dur. C'était sans compter sur des Bastiais réellement déterminés à ne pas en rester là. Les Corses reviennent dans la partie. En deux actes. D'abord sur un but de Wahbi Khazri, son premier en Ligue 1 (2-1, 28e), puis sur un penalty provoqué par Dejan Lovren suite à une faute sur Thauvin. Jérôme Rothen transforme et permet à Bastia de refaire surface (2-2, 32e).

Le 18 succès à domicile pour l'OL version Garde

Touchés mais pas coulés. Comme le dira si bien Rémi Garde, "c'était une rencontre débridée. A dix contre dix, c'est devenu un match fou." Réduits à dix, les Rhodaniens prennent l'avantage à la suite d'une faute d'Harek sur Lacazette. Lisandro transforme (3-2, 56e). Le 10ème penalty inscrit par l'Argentin en Ligue 1. Bastia, à dix, ne s'en remettra pas. L'OL déroule. Jimmy Briand du pied droit (4-2, 90e + 3) puis Steed Malbranque sur penalty (5-2, 90e + 5) clôturent une soirée riche en rebondissements. Après son élimination en Coupe de la Ligue à Nice, l'OL s'est racheté et a offert à Rémi Garde sa 18ème victoire à domicile depuis sa prise de fonction en juin 2011.

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut