Dépôt de bilan : le pack pro du CSBJ s'effondre

Le tribunal de commerce de Vienne vient de prononcer ce mardi 28 août la liquidation judiciaire de la SASP (Société anonyme sportive professionnelle) du CS Bourgoin-Jallieu. Déjà relégués administrativement en Fédérale 1, les Ciel et Grenat perdent leur statut professionnel.

"Un échec". C'est le sentiment qui habite Gérard Gerbelot, président du club, à la sortie de la salle d'audience. Ce mardi 28 août, le tribunal de commerce de Vienne a prononcé la liquidation judiciaire de la SASP (Société anonyme sportive professionnelle) du CS Bourgoin-Jallieu. Déjà relégués administrativement en Fédérale 1, les Ciel et Grenat perdent leur statut professionnel. Une nouvelle page se tourne pour le CSBJ. Déçu mais perspicace, le dirigeant berjallien regrette "les erreurs du passé" qui touchent désormais tous les acteurs de cette entreprise sportive.

Car la liquidation de la SASP implique naturellement des licenciements. "Comme dans n'importe quelle société qui dépose le bilan, c'est un mandataire liquidateur qui va procéder au licenciement du personnel sous 15 jours. Soit cinq administratifs, cinq cadres techniques, et bien entendu les joueurs professionnels", explique Maître Laurent Maguet, avocat des Berjalliens.

"L'acte de décès de la SASP est prononcé mais le CSBJ demeure"

En poste depuis le 28 mars dernier, Gérard Gerbelot n'a pas su redresser la barre d'un navire déjà mal en point. "On s'est battus comme des lions", estime l'homme d'affaires, qui se retrouve pour la première fois devant un tribunal de commerce. Lucide, il confesse que cette décision sanctionne un club qui "n'a pas eu la sagesse de vivre avec [ses] moyens".

"L'acte de décès de la SASP est prononcé, mais le CSBJ demeure", proclame solennellement l'avocat des Isérois. Dorénavant, le club sera dirigé par l'association sportive constituée de bénévoles, dont Gérard Gerbelot. Quant aux joueurs, ils peuvent encore changer de club jusqu'au 10 septembre, et trouver une place parmi les effectifs – souvent déjà bouclés – de Pro D2 et de Top 14. Le manager, Laurent Mignot, devra donc composer avec des jeunes et des joueurs expérimentés qui devront se frotter aux rugueuses équipes de Fédérale 1 à partir du 15 septembre.

à lire également
Longtemps timides et maladroits, les Lyonnais se sont d'abord appuyés sur leur mêlée pour faire plier les Parisiens, avant d'exploser leur défense, à 15 contre 14, en fin de match. Avec cinq essais inscrits pour zéro encaissé, le Lou marque le point de bonus offensif, et se replace provisoirement 4e de Top 14, avant la rencontre entre Montpellier et le Racing.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut