Claude Puel a changé

Ce dimanche en fin de matinée, la presse était conviée à échanger avec Mathieu Bodmer (Interview à lire lundi) et Claude Puel. Le constat est sans appel, l'entraîneur lyonnais est un autre homme.

Ce n'est un secret pour personne, Claude Puel n'a pas l'image d'un joyeux luron. Homme plutôt réservé et timide, l'entraîneur lyonnais intrigue depuis son intronisation d'entraîneur général de l'OL. Lors du stage de Tignes, Cris avait confié que Claude Puel commençait à plus se lâcher et même à faire quelques blagues. Un début d'ouverture qui n'était pas pour déplaire aux joueurs. Dans sa relation avec la presse, le changement de l'ancien lillois était beaucoup moins perceptible. En Espagne, Claude Puel continue sa mue. Ce dimanche, lors du point presse du jour, on a pris plaisir à échanger avec un Claude Puel, plus détendu, plus souriant et acceptant de répondre franchement à toutes les questions posées même celles le concernant directement. Mathieu Bodmer qui entame sa sixième saison sous la houlette de Claude Puel (Lille et Lyon) a lui-même été surpris par le changement de son entraîneur. " C'est vrai que j'ai moi-même été surpris. Depuis la reprise, je le trouve plus détendu, très ouvert. C'est plutôt une bonne chose. Il a su s'ouvrir davantage pour le bien de l'équipe. " Le (nouveau) défenseur central de l'OL raconte même que Claude Puel a accepté sous la demande de ses joueurs d'annuler un entraînement programmé un après-midi. " C'est la première fois, que je le vois accepter d'annuler un entraînement " explique Bodmer avec un brin de sourire. Quelques minutes plus tard, Claude Puel confiera que s'il avait cédé à la demande de son groupe c'était uniquement car celui-ci est très réceptif depuis la reprise.

Par la force des choses, la saison dernière, l'entraîneur des Gones avait plutôt insisté sur la discipline et remis de l'ordre dans un groupe qui s'était dispersé sous l'ère Alain Perrin. " Il fallait mettre des choses en place, fixer un certain cadre. Les joueurs vous disent que je suis plus ouvert, peut-être parce qu'avec le temps, ils me connaissent mieux. Vous savez, malgré ce qu'on peut penser, j'ai toujours aimé chambrer, plaisanter ", lâche t-il tout sourire. On vous avait prévenu : Claude Puel a changé.

Razik Brikh, à Huelva - Le carnet de bord de notre envoyé spécial à la Peace Cup en cliquant icilien

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut