Mourad Benhamida

Ces jeunes Lyonnais qui ont choisi l'étranger (2/3) : Mourad Benhamida et Romain Dedola

Ils ont été formés à l’Olympique lyonnais ou/et sont originaires de la région lyonnaise, mais ils n’ont pas eu l’occasion de briller entre Rhône et Saône. Si le grand public a en mémoire les cas d’un Karim Benzema au Real Madrid, Salim, Mathieu, Mourad, Romain, Saïd et Sébastien ont dû s’exiler à l’étranger pour lancer ou poursuivre leur carrière de footballeurs professionnels.

Lâché par son agent, Mourad Benhamida y croit toujours

25 ans, formé à l’OL, évolue au Club africain (Tunisie). Salaire estimé : 7 000 euros.

Mourad Benhamida ()

Natif de Villeurbanne, Mourad Benhamida est un pur produit de l’OL. Il a fait ses gammes à Tola Vologe, des débutants jusqu’aux professionnels. À 20 ans, il signe donc son premier contrat pro mais ne jouera jamais avec l’équipe première. “C’était l’époque des Abidal, Govou, Juninho, Cris, Malouda, se souvient-il. J’ai dû partir à Montpellier pour gagner du temps de jeu.”

Dans l’Hérault, Mourad découvre la Ligue 2, sous les ordres de Roland Courbis, puis la Ligue 1 avec René Girard. À l’issue de ces trois ans “enrichissants”, il se retrouve sans club mais surtout sans agent. Celui qui le conseillait jusqu’alors l’abandonne sans aucune explication : “Du jour au lendemain, il ne m’a plus donné de nouvelles. Il ne répond pas à mes appels.”

Une situation embarrassante qui l’oblige à se dé- brouiller tout seul. De retour chez lui à Lyon, il décide de prendre une licence à l’AS Duchère. “Cela m’a permis de me maintenir en forme. J’ai vécu une bonne saison : on a raté d’un point la montée en nationale.” Mourad reçoit alors des propositions de Bourg-Péronnas et d’un club bulgare, mais c’est en Tunisie qu’il rebondit. Au Club africain. “Pour l’heure, ça se passe bien. Après la révolution, le football tunisien tente de se reconstruire. En tout cas, les clubs sont structurés et la passion du foot reste intacte.” Toutefois, le jeune défenseur espère revenir en France ou en Europe. “Je continue mon petit bonhomme de chemin, on verra bien ce que l’avenir me réserve.”

Barré à Lyon par Juninho, Romain Dedola veut rentrer au pays

Formé à l’OL, évolue au SSV Jahn Ratisbonne (Allemagne). Salaire estimé : 7 000 euros.

Romain Dedola ()

Doué techniquement, Romain Dedola a passé douze ans à l’OL. Mais sans jamais évoluer avec l’équipe première. À cette époque, son concurrent direct à son poste se nomme Juninho. Difficile pour lui de rivaliser, et les dirigeants lyonnais ne lui proposent pas de contrat pro. Après un séjour éclair à Strasbourg (saison 2009-2010), le milieu de terrain offensif rejoint l’Allemagne. Ingolstadt (Bundesliga 2) puis Jahn Ratisbonne, un club qui retrouve la D2 allemande en 2012.

“Au début, tout se passait bien, j’enchaînais les matchs”, se remémore-t-il. Un changement d’entraîneur intervient et remet tout en cause : “Il m’a écarté du jour au lendemain, sans réelle explication.” Il confesse cependant : “Le football allemand ne me correspond pas du tout. Ici, tout est basé sur le physique. À part Ribéry au Bayern, peu de Français réussissent en Allemagne.”

Romain Dedola semble donc enclin à prendre la poudre d’escampette et il a chargé l’agent lyonnais Frédéric Guerra de s’occuper de ses intérêts. Malgré tout, Dedola n’est pas amer : “J’en retiens que du positif. D’être éloigné de mes amis et ma famille, ça m’a endurci, j’ai mûri. J’ai également pu apprendre deux langues [l’anglais et l’allemand]. Ami de Maxime Gonalons, il espère lui aussi vivre de nouvelles joies, balle au pied.

Lire aussi : Salim Kerkar et Mathieu Salamand

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut