ASVEL : une nouvelle ère commence avec Tony Parker

Coup de tonnerre à l’ASVEL. Tony Parker va prendre la présidence du club villeurbannais la saison prochaine et devient actionnaire majoritaire du club.

Le meneur de jeu des San Antonio Spurs devrait amener avec lui de nombreux actionnaires au sein du club villeurbannais. De fait, il se montre ambitieux dans son nouveau projet : "J’ai juste envie d’aller beaucoup plus vite. Je pourrais créer des fonds propres pour le club. Il y a plein de choses que j’ai envie de faire et c’est beaucoup plus facile lorsque l’on est président. Maintenant, c’est mes sous, c’est moi qui décide", a-t-il affirmé dans les colonnes de L'Équipe.

TP souhaite faire de l’ASVEL un des plus grands clubs d’Europe et faire connaître l'équipe dans le monde entier. Il détaille les grandes lignes de son projet : "J’ai envie dans les deux, trois ans de trouver un accord avec l’Euroligue, d’amener l’ASVEL aux Spurs pour un match amical afin de faire connaître la marque à l’image d’un Barcelone ou d’un Real Madrid. Je suis très ambitieux, je suis plein de bonnes intentions, j’ai envie de faire grandir le club et que l’on parle de basket en France."

"Une vraie histoire avec ce club"

Déjà impliqué depuis 2009 en tant que vice-président en charge des opérations basket et actionnaire minoritaire, le champion d’Europe va donc devenir le grand patron du club le plus titré en France. "J’ai commencé à avoir une vraie histoire avec ce club, je me suis impliqué dans le Ville de Lyon, avec ma fondation, mes camps de basket. Je me suis dit que si je voulais appliquer ma vision, ma philosophie, m’inspirer de ce que je connais aux Spurs pour qu’à l’ASVEL on en profite un maximum. Il fallait que je sois président pour imposer tout ça."

La passation de pouvoir avec Gilles Moretton prendra effet au coup d’envoi de l’exercice 2014-2015. "J’ai une autre vision que la gouvernance actuelle. Je respecte tout ce que Gilles a fait dans le club : c’est un amoureux de l’ASVEL et un passionné de basket. Il m’a toujours promis qu’il me laisserait le club. Il ne sera pas dans la nouvelle structure. Maintenant, une nouvelle ère commence."

"Avec les nouvelles technologies, c’est très facile de rester en contact."

Actuellement joueur de NBA aux États-Unis, Tony Parker gérera le club villeurbannais à 8 000 kilomètres de la France. Une donnée qui ne lui fait pas peur : "Avec les nouvelles technologies, c’est très facile de rester en contact. Après, je serai bien entouré et j’aurai un bras droit qui pourra s’occuper tous les jours du club."

S’il n’a pas voulu révéler la somme qu’il investira à l'ASVEL, Tony Parker n’exclut pas de terminer sa carrière dans le Rhône. Lui qui avait déjà joué avec la Green Team en 2011 au moment du lock-out de la NBA. Si possible dans la nouvelle salle, un projet resté aux oubliettes jusqu'à aujourd'hui. L'arrivée de Tony Parker pourrait changer la donne.

Faire défiler vers le haut