AJ Auxerre - OL : les notes des joueurs

Il a ensuite montrait qu'il était le meilleur gardien de Ligue 1. Toujours impérial dans les airs et infranchissable sur sa ligne, il a écœuré les attaquants auxerrois.

Anthony Réveillère (6) : Bon défensivement et plus entreprenant offensivement, il monte en puissance. Claude Puel doit décider s'il l'installe dans l'équipe type où s'il va maintenir l'alternance avec François Clerc.
Mathieu Bodmer (5) : Du mieux par rapport à ses précédentes sorties. Toujours précieux dans la relance, il a su mieux se placer et n'a pas laissé les mêmes boulevards que face à Anderlecht.
Jean-Alain Boumsong (7) : Il a fait une rentrée convaincante. Solide dans les duels, son entente avec Bodmer a été satisfaisante bien que perfectible. Et que dire de son but ! Remplacé à la 85ème minute par l'international des moins de 17 ans Ishak Belfodil.
Fabio Grosso (4) : Un premier match difficile. L'Italien n'a jamais paru dans le coup. Inexistant offensivement, son point fort, on l'a senti emprunté défensivement. Avec les performances prometteuses de Cissokho, il a du souci à se faire.

Jean II Makoun (6,5) : Bonne prestation du Camerounais récompensée par un but. Il s'est attaché à ne pas perdre le ballon et a pressé les Auxerrois assez haut. La saine concurrence avec Källström le force à se dépasser et c'est tant mieux pour l'équipe.
Jérémy Toulalan (7) : Capitaine en l'absence de Govou et Cris, il a une nouvelle fois été l'infatigable récupérateur que l'on connaît. Plus précis dans le jeu long, il est à l'origine du deuxième but de la soirée. Il fait également moins de fautes qu'à l'accoutumée.
Miralem Pjanic (8) : Meilleur à chacune de ses sorties, il devient en plus décisif avec deux buts en une semaine. Chacune de ses prises de balles est un régal pour les yeux. Il se situe de mieux en mieux sur le terrain et doit être un titulaire indiscutable de cette équipe.

Anthony Mounier (7) : Titularisé alors qu'il est encore dans l'expectative quant à son avenir, il n'a pas démérité. Auteur d'une passe décisive. S'il venait à quitter le Rhône, il serait difficile de trouver mieux à cette période de l'année.
César Delgado (8) : Auteur de deux passes décisives, il est l'homme du match. Après un début de partie hésitant, il a su montrer la pleine mesure de son talent. Un jeu juste, des débordements et des dribbles déroutants, on le sent par ailleurs au point physiquement. Claude Puel va avoir des choix cornéliens à faire dans les semaines qui viennent. Remplacé par Bastos à la 71ème minute.
Batefimbi Gomis (7) : Disponible et efficace dans le jeu en remise, on le l'avait pas vu si affuté depuis bien longtemps. En quelques semaines, il est devenu indispensable. Orphelin de Lisandro, il a permis à son équipe de sauter les lignes et son jeu dos au but a fait très mal aux Auxerrois. Sa hargne a obligé ses adversaires à relancer en catastrophe et provoqué le but du KO avant la pause. Remplacé par Källström à la 78ème minute.
Bonus
Claude Puel (8) : Malgré les absences de Clerc (adducteurs), Govou (ischio-jambier), Ederson (cheville) et Lisandro (adducteurs), il n'a pas hésité à se passer de Cris, Cissokho, Källström et Bastos pour le résultat que l'on connaît. A l'image de ses joueurs, il est beaucoup plus inspiré cette saison. En espérant qu'il garde les mêmes intentions quand son équipe rencontrera des adversaires d'un meilleur calibre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut