Mercato : Et si l’OL ne recrutait pas ?

A douze jours du terme du mercato hivernal (31 janvier à minuit), l’Olympique lyonnais n’a toujours pas recruté de joueur. Ni vendu d’ailleurs. Tiraillé entre le désir de se renforcer tout en dépensant a minima, Lyon peine à conclure ses dossiers. Et comme aucune offre suffisante (Cissokho, Gourcuff), n’est venue garnir, pour le moment, le porte-monnaie lyonnais, il n’est pas impossible que l’OL termine la saison avec l’effectif actuel. Tour d’horizon.

Gourcuff devrait rester jusqu’en juin

Comme nous vous l’annoncions fin décembre, Yoann Gourcuff (25 ans) ne devrait pas quitter l’OL cet hiver. Sauf offre mirobolante, les deux parties (Gourcuff et Lyon) demeurent sur la même longueur là-dessus. Selon nos informations, l’ex-Bordelais privilégierait un départ de Lyon l’été prochain, avec en destination rêvée la découverte du championnat anglais. Pour satisfaire au mieux ses desseins, il s’est attaché les services cet automne d’un agent reconnu dans le milieu, Jean-Pierre Bernès. D’ici là, il ne désespère pas de se relancer à l’OL et de disputer ainsi l’Euro. Du côté de l’état major lyonnais, on en espère pas moins. La cote du meneur de jeu international a lourdement chuté depuis son arrivée et Jean-Michel Aulas ne veut pas le perdre à si bas prix.

Cissokho en stand-by

Pour Aly Cissokho (24 ans), la situation pourrait évoluer dans les tous prochains jours. Et tout est encore ouvert. Le joueur, comme le club, ne sont pas hostiles à un départ. Sauf que l’arrière gauche a un prix. Lyon veut récupérer dix des quinze millions déboursés pour le chiper à Porto en 2009. Malgré l’intérêt croissant de Newcastle, rien n’est encore fait. D’après nos sources, Lyon n’a toujours pas reçu d’offre concrète pour lui. Son départ reste toutefois le plus probable et pourrait entraîner un effet domino sur le reste du mercato olympien. Et encore.

Reste le cas Ederson (26 ans). En fin de contrat en juin prochain, le Brésilien n’a toujours pas prolongé. La situation traîne en longueur et ce n’est jamais bon signe. L’OL lui proposerait un contrat avec une revalorisation à la baisse. Comme il le déclarait à Lyon Capitale début janvier, son intention première est toujours de prolonger son bail lyonnais. Mais pas sans conditions. Du côté des dirigeants rhodaniens, l’optimisme est, encore aujourd’hui, de rigueur. Toutefois, des clubs italiens et espagnols lui font les yeux doux. Un deal entre les deux parties, avec une prolongation puis un départ, n’est pas à exclure.

L’imbroglio Diakité

Le cas du Nancéien Samba Diakité (22 ans) reste très particulier. Selon nos sources, et de manière assez inhabituelle lors d’un éventuel transfert, Nancy et plus particulièrement son président Jacques Rousselot et son entraîneur Jean Fernandez veulent davantage se séparer de leur joueur que l’OL le recruter. Le club lorrain pousse activement pour le départ de leur milieu de terrain tandis que Lyon tâtonne, notamment Rémi Garde. Et s’interroge sérieusement à l’idée de l’enrôler. L’arrivée d’un nouvel intermédiaire dans l’entourage de Diakité n’a rien arrangé à l’affaire. De plus, le Malien est actuellement à la Coupe d’Afrique des Nations où il est devancé dans la hiérarchie par … Sidy Koné, le jeune milieu de terrain de l’OL de 19 ans.

Le cas du défenseur central

Le chantier de l’hiver. Comme nous vous l’annoncions en exclusivité, l’OL s’est renseigné auprès du PSG pour Sylvain Armand (31 ans). Mais Lyon n’est pour le moment pas prêt à lui offrir son contrat parisien. La situation est actuellement en stand-by. Il ne fait plus partie des priorités lyonnaises qui pourraient néanmoins ressortir l’hypothèse Armand en toute fin de mercato hivernal. Au cas où. L'Emirati Hamdan Al-Kamali (21 ans), désiré par Jean-Michel Aulas, a été jugé trop juste par Bernard Lacombe et Rémi Garde. Plusieurs cas restent possibles, comme le Sedanais Wesley Lautoa (photo ci-contre, 24 ans), suivi par l’OL depuis l’été dernier. Lyon avait alors préféré enrôler Bakary Koné. Le joueur du Maritimo, Valentin Roberge (24 ans), est également pisté par l’OL, comme le Suisse François Affolter (20 ans). Cependant, Lyon ne veut pas recruter pour recruter. L’hypothèse de ne pas renforcer la base défensive n’est désormais pas à exclure, avec le jeune Samuel Umtiti en recours idoine (18 ans).

Les jeunes dans l’expectative

Les mouvements pourraient finalement avoir lieu davantage du côté des jeunes pousses de l’OL. Certains ne sont plus dans les petits papiers de la direction. Yannis Tafer (20 ans), Lamine Gassama (22 ans) et Timothée Kolodziejczak (photo ci-contre, 20 ans) ne devraient pas s’éterniser à l’OL. En fin de contrat en juin prochain, Tafer, de retour après une longue blessure, devrait profiter de la deuxième partie de saison pour retrouver ses sensations. Le Grenoblois devrait quitter Lyon libre l’été prochain, l’OL ne souhaitant pas, pour le moment, le prolonger. "Kolo", lui, a des touches en Ligue 1 et en Allemagne (Cologne) mais il apparaît peu probable qu’il parte dès cet hiver. Gassama devrait quant à lui s’envoler vers d’autres cieux avant la fin janvier. Quant à Ishak Belfodil (20 ans), lui fait partie des plans des dirigeants lyonnais, mais à moyen terme. Barré par Alexandre Lacazette notamment, il devrait être prêté (Caen, Nice, Valenciennes), avant de revenir à Lyon en juin.

à lire également
1 commentaire
  1. Nicolas de Montchat - 20 janvier 2012

    Je pense qu'il est plus intéressant à long terme de ne pas recruter et de laisser du temps de jeu à Umtiti, Grenier, Pied, Fofana, Sidi Koné, Belfodil, Lacazette... Quel intérêt de faire venir des joueurs moyens et de laisser filer nos meilleurs jeunes ?C'est après leur départ qu'on a réalisé que des Balmont, Rémy étaient meilleurs que des joueurs recrutés très cher (Makoun, Keita...). Certes, on aura toujours besoin de recruter quelques stars comme Lisandro, Bastos, Lloris, Gourcuff. Pour le reste, nous avons tout à gagner à miser sur nos gones !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut