Ligue des champions : l’OL chute face à Valence

L’Olympique lyonnais a réalisé une mauvaise performance, mardi soir, face à Valence (0-1), dans le cadre de la 2e journée de Ligue des champions. Les Lyonnais occupent la 3e place du groupe H avec 1 point, à égalité avec La Gantoise.

Et pourtant, Lyon était mieux. Mieux dans les intentions. Mieux dans l’envie et dans le jeu. Si tout n’a pas été parfait, la bande à Hubert Fournier s’est battue et n’a pas abdiqué (c’est déjà ça) mais a cruellement manqué de justesse et de réussite. Une formation olympienne limitée et embourbée dans une spirale négative. Un constat amer, mais bel et bien lucide, pour l’OL qui n’a pas trouvé la recette pour l’emporter, mardi soir, face à Valence (0-1).

Sueurs froides

Poussé par son public, l’Olympique lyonnais débute bien la rencontre et propose vingt premières minutes de bonne facture. Les Rhodaniens se procurent des occasions, à l’image de Mathieu Valbuena trouvant la barre transversale de Domenech (26e). Venu à Lyon avec l’intention de se faire pardonner sa défaite à domicile face au Zenit Saint-Petersbourg (2-3), Valence réplique : Abdennour (poteau, 34e) et Feghouli (barre, 39e) donnent des sueurs froides à l’OL, qui joue avec ses armes du moment.

Blessure de Darder et missile de Feghouli

Lyon doit subir une nouvelle contrariété avec la blessure de Sergi Darder (lire ici). Diminué, le milieu de terrain espagnol souhaite tout de même rester sur la pelouse. Durant quatre minutes, l’OL joue à “dix et demi” et encaisse un but. Le missile de Sofiane Feghouli laisse de marbre Anthony Lopes (0-1, 42e).

Juste avant de rentrer aux vestiaires, Lyon se rue à l’attaque pour rattraper son retard. En vain. Lacazette trouve la barre (45e+1). Quant à Jordan Ferri, à peine entré en jeu (43e), bien servi par Kalulu, il rate une belle occasion de réduire le score (45e+2).

Mauvais calcul

Lors du second acte, les gones vont tout donner pour refaire surface mais n’y parviennent pas. Le portier de Valence, Domenech, auteur de deux bons arrêts en fin de rencontre (90e+1, 90e+2), permet à son équipe de rentrer en Espagne avec une précieuse victoire.

Pour l’OL, les difficultés se poursuivent. Il avait fait le choix de déserter en championnat à Bordeaux (3-1) en prévision de ce match de Ligue des champions. Un bien mauvais calcul.

L'actualité de l'OL, c'est 7/7 sur Olympique-et-lyonnais.com
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut