L’OL vire en tête (vidéo)

Vainqueurs au forceps à Dijon (1-2), les Lyonnais prennent la tête de la Ligue 1 avec 11 points en 5 matchs en attendant la rencontre de Montpellier, dimanche. Grâce à des buts de Gonalons et Gomis, les hommes de Rémi Garde débutent idéalement un mois de septembre de tous les dangers. Un succès important.

Des matchs comme celui-là, face à des promus accrocheurs et sans complexes, l’OL ne les a pas toujours gagnés. Loin de là. La saison dernière, les Lyonnais avaient ramené seulement deux points de ses trois déplacements chez les nouveaux venus en Ligue 1. Ils ont déjà fait mieux. A l’aube de débuter une énième campagne européenne, les Rhodaniens ne pouvaient pas rêver meilleur scénario, d’une manière comptable. Les voilà leader avec un bilan honorable de trois victoires et deux nuls. Mais Lyon a puisé, une nouvelle fois, dans ses réserves. Cela pourrait se payer plus tard.

Pied en retrait

Comment remplacer Lisandro, blessé à la cheville jusqu'à fin septembre ? C’est la question du moment, du côté de Lyon. En Bourgogne, Rémi Garde avait choisi de titulariser Jérémy Pied en soutien de Bafétimbi Gomis. Équipe classique sinon. Le jeune joueur, peu à l’aise à ce poste, n’a pas marqué beaucoup de points. Son copain de promotion, Maxime Gonalons, a lui marqué tout court, dès la 7ème minute, sur un corner d'un Kim Källström, très en verve samedi soir (0-1, 7ème). D’entrée, scénario idéal pour l’OL qui sur sa première occasion force le verrou local. Lyon tente alors de faire le break et domine. Mais de manière stérile. Dijon sort peu à peu ses griffes et égalise par Benjamin Corgnet, un joueur pisté par Jean-Michel Aulas en toute fin de mercato (1-1, 43ème).

L’Ajax et l’OM à venir

Bafétimbi Gomis, encore lui (3ème but en championnat de la saison pour "le Caporal"), redonne l’avantage aux Gones dès la reprise sur un centre de Michel Bastos, très remuant en Côte-d’Or (1-2, 53ème). L’OL se contente alors de gérer son avantage. Trop tranquillement. Les Lyonnais aiment se faire peur. Et vont se faire peur. Les Dijonnais, avec la fougue de la découverte de l’élite vont malmener les Lyonnais dans le dernier quart d’heure. Et siègent devant la cage d’Hugo Lloris. Sans succès. Les Rhodaniens plient mais ne rompent pas. Et engrangent trois précieux points. Mercredi, à Amsterdam, face à l’Ajax et dimanche à Gerland, face à l’OM, les coéquipiers du capitaine Anthony Réveillère devront hisser leur niveau de jeu. Avec les mêmes cartes, les mêmes hommes. Et avec un état d’esprit irréprochable jusqu’à présent. Les temps changent.

Lire aussi : Dijon - OL : les notes des joueurs

à lire également
Le jour de derby OL - ASSE est arrivé. Dans un communiqué l'Olympique lyonnais détaille quelques mesures de sécurité prises dans un contexte où les supporters stéphanois n'ont pas le droits de venir autour du stade. Ainsi des billets "suspects" ont été annulés. 
1 commentaire
  1. stephlyon - 11 septembre 2011

    Un match à oublier techniquement mais la force morale et collective a été remarquable! Effectivement les temps changent et l année dernière on aurait jamais gagné ce genre de match. Par contre, désolé mais Pied STOP! Je comprends que Lacazette n ai pas été titulaire vu la semaine d entraînement intense que les U20 ont fait...mais a présent faut pas se priver de ce joueur et enlever pied!! Sinon Koné m a relativement impressionné hier...meme si cela reste Dijon...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut