Lyon-Turin, Seine-Nord, les projets français sont-ils bons ?

Martine Aubry a obtenu le soutient par Manuel Valls, et surtout par les fonds européens, du projet de canal Seine-Nord, au détriment de la Normandie : ce nouveau canal va renforcer le port d'Anvers, et non celui du Havre, premier port français. Gérard Collomb lui a obtenu le soutien de la ligne Lyon Turin. Mais Challenges relativise : "Cette fois, c’est Matteo Renzi, le chef du gouvernement italien qui s’est chargé de démolir le dossier qui doit aussi être présenté à Bruxelles en février, en demandant in extremis des « explications » sur le dérapage du devis qui vient de passer de 8,5 à 12 milliards d’euros. En tout cas, ces affaires occupent bien nos technocrates et ingénieurs et font tourner depuis des années les bureaux d’études. Le lancement du projet Lyon-Turin remonte à 1991 et celui de Seine Nord aux années 1980."

Challenges

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
Faire défiler vers le haut