Lyon-Turin, Seine-Nord, les projets français sont-ils bons ?

Martine Aubry a obtenu le soutient par Manuel Valls, et surtout par les fonds européens, du projet de canal Seine-Nord, au détriment de la Normandie : ce nouveau canal va renforcer le port d'Anvers, et non celui du Havre, premier port français. Gérard Collomb lui a obtenu le soutien de la ligne Lyon Turin. Mais Challenges relativise : "Cette fois, c’est Matteo Renzi, le chef du gouvernement italien qui s’est chargé de démolir le dossier qui doit aussi être présenté à Bruxelles en février, en demandant in extremis des « explications » sur le dérapage du devis qui vient de passer de 8,5 à 12 milliards d’euros. En tout cas, ces affaires occupent bien nos technocrates et ingénieurs et font tourner depuis des années les bureaux d’études. Le lancement du projet Lyon-Turin remonte à 1991 et celui de Seine Nord aux années 1980."

Challenges

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut