Logements étudiants : Lyon veut rattraper son retard

Le Crous de Lyon va accroître son parc de logements étudiants d'un quart dans les trois ans. Les Échos saluent un effort "sans précédent" qui participe au plan national prévoyant la construction de 40 000 nouveaux logements étudiants en France d'ici 2017.

"L'auberge espagnole n'est pas qu'une fiction. C'est aussi la réalité pour le Crous de Lyon qui consacre 30 % des logements de ses nouvelles résidences à cette formule d'habitat collectif particulièrement appréciée des étudiants. Ce type de logement pour quatre ou six personnes permet de « réduire le coût de la construction d'une chambre de 20 % » et de « lutter contre l'isolement », observe Vincent Labouret, directeur du Crous de Lyon, pionnier dans ce domaine. En 1990, le centre régional des oeuvres universitaires et scolaires lyonnais avait déjà dédié 150 places à des colocations. Depuis deux ans, toutes ses nouvelles résidences ont leur « quota » de colocation, quelle que soit leur situation."

Les Échos

2 commentaires
  1. AlyssaImmoJeune - lun 9 Nov 15 à 11 h 10

    Belle initiative pour le secteur du logement étudiant lyonnais qui reste encore tendu pour nos étudiants ! Et si vous cherchez un logement en location, colocation, sous-location ou encore en résidence étudiante, sachez qu'ImmoJeune.com dispose d'un panel de logements à des prix adaptés, éligibles aux APL et partout en France. Pour les retardataires, n'hésitez pas !

  2. Sunday’slave - mar 24 Nov 15 à 17 h 47

    Pour les logements à court terme (par exemple, un stage étudiant), il y a également des services de location de meubles comme Semeubler.com qui sont de plus en plus courants. J'avais loué un micro-ondes et un petit meuble de rangement pour mon stage de 4 mois à Nantes ça m'avait plutôt bien servi, et la solution était plus économique que d'en acheter un. Après, c'est bien évidemment valable seulement pour les appartements non meublés. Effectivement, vu le prix de l'immobilier, normal que les étudiants se tournent vers la colocation. Surtout dans les grandes villes telles que Paris, ou la prix de la location est très élevé (même en région Parisienne).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut