"Le PS est mort trois fois"

Michel Rocard, Premier ministre sous François Mitterrand de 1988 à 1991, voit dans le patron du FMI un candidat social-démocrate idéal pour réguler une économie de marché aujourd’hui mondialisée. Il revient aussi dans cet entretien sur "l'histoire dramatique" de la gauche française : "A la différence des autres partis socialistes européens, le Parti socialiste français est mort trois fois. La première en 1920, lorsqu’il s’est transformé en Parti communiste. La deuxième en 1940, lorsqu’il a disparu dans la collaboration et l’occupation. Et la troisième pendant la guerre d’Algérie. Il n’a été sauvé de la disparition définitive que grâce à l’électrochoc Mitterrand en 1971."

Libération

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut