Les incroyables accusations d’une ancienne amnésique

Voilà un cas d’amnésie qui laisse les scientifiques perplexes. Après avoir perdu tout souvenir pendant trente-sept années, une femme de 56 ans affirme avoir retrouvé la mémoire à la suite d’une anesthésie pratiquée dans le cadre d’une intervention chirurgicale à la tête. La onzième subie par cette femme pour tenter d’atténuer les effets de sa paralysie.

Elle a alors découvert, dit-elle, avoir été violée et massacrée à coups de barre de fer par un homme qui l’avait laissée pour morte. C’était en 1973. Zahia Hameurlaine, alors jeune ouvrière, était âgée de 18 ans.

Après les faits, longuement hospitalisée, elle a fini par sortir du coma, avec une fracture du rocher et une paralysie de la face, côté gauche. Mais sans se souvenir de ce qui lui était arrivé. Pendant trente-sept ans, les membres de sa famille, qui savaient probablement quelque chose, se sont tus. "Sans doute pour me protéger", imagine Zahia. "Quelque temps après l’anesthésie, j’ai commencé à avoir des flashs, soutient la victime, j’ai vu apparaître le visage d’un jeune homme." Puis d’autres images ont ressurgi évoquant sa violente agression et le viol.

Le Parisien

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut