Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Wauquiez revient sur l'absence de loyauté des candidats de la primaire

Laurent Wauquiez tente de rectifier le tir après avoir appelé les militants présents au meeting de Nicolas Sarkozy à Meyzieu à "être intraitables à l'égard de ceux qui passent leur temps à critiquer Nicolas au lieu d'expliquer leur projet."

Le président par intérim du parti Les Républicains s'est engagé à rester neutre pendant la campagne des primaires de la droite et du centre, malgré son soutien personnel à Nicolas Sarkozy. Mais les attaques répétées contre l'ex-président de la République par ses concurrents pendant le deuxième débat télévisé de la primaire de la droite et du centre semblent avoir eu légèrement raison de l'engagement de Laurent Wauquiez.

Ce mercredi, lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Meyzieu, Laurent Wauquiez lui a déclaré : "je suis écœuré de voir que ceux qui hier étaient ministres, ou dans la majorité, qui à l'époque passaient leur temps à jouer les courtisans et qui aujourd'hui passent leur temps à te critiquer".

Dès le lendemain de cette sortie, et face aux articles de presse, Laurent Wauquiez est revenu sur ses propos tenus au meeting de Meyzieu, en déclarant qu'il avait "intercalé" entre ces deux phrases une mention à la "famille" des Républicains. Il explique que son appel à "sanctionner" visait "ceux qui ne respectaient pas le parti et non pas le seul Nicolas Sarkozy". Ajoutant que ce qu'il voulait dire, c'est "que chacun exprime des idées en positif plutôt que de critiquer".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut