Wauquiez et Mignola "pourront continuer à travailler ensemble"

Investi par En Marche dans la 4e circonscription de Savoie, Patrick Mignola va devoir quitter son poste de vice président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Une situation "anticipée" confie l’entourage de Laurent Wauquiez qui regrette la perte "d'un talent".

Patric Mignola, le vice-président en charge des transports à la région vient d'être nommé candidat En Marche dans la 4e circonscription de Savoie. Une investiture qui pourrait poser problème à Laurent Wauquiez qui devra composer quelque temps avec un candidat En Marche parmi ses vice-présidents. "Il n'en est rien", a confié l'entourage du président du conseil régional. "Le cas de Patrick Mignola a été anticipé puisqu'il envisageait de se présenter aux élections sénatoriales. Dans tous les cas, la perspective du cumul en cas de victoire l'aurait amené à démissionner de son mandat. Donc c'était prévu et entendu avec Laurent Wauquiez et ça s'est fait dans une très bonne entente", a confié un proche de l'ancien maire du Puy-en-Velay qui regrette la perte "d'un talent qui a très bien travaillé dans sa délégation comme ça a été le cas sur les dossiers de l'A45, des petites lignes SNCF et de la renégociation de la convention avec la SNCF." Ce dernier a d'ailleurs ajouté que les deux élus "pourront continuer à travailler ensemble" à l'avenir. Un véritable divorce par consentement mutuel.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut