Christophe Boudot (FN) © Tim Douet_0004
© Tim Douet

Villa Gillet : Boudot demande à Wauquiez un "signalement d'infractions"

Suite à un débat houleux pour le vote du budget au conseil régional, Christophe Boudot a publié une lettre ouverte destinée à Laurent Wauquiez concernant la gestion de la Villa Gillet.

"Lors de notre intervention, nous vous avions demandé, Monsieur le Président, de cesser immédiatement tout versement à cette structure, et de porter cette affaire en justice, au nom de la Région, puisque vous aviez ici même manifesté publiquement votre condamnation des pratiques de la Villa Gillet. Un mois après, force est de constater que vous n’avez rien entrepris, malgré des faits qui pourraient évoquer l’abus de biens sociaux, l’abus de confiance et l’escroquerie", a regretté l'élu Front National.

Citant le rapport de la Cour Régionale des Comptes sur la Villa Gillet, monsieur Boudot dénonce "des pratiques comptables dont la jurisprudence a déjà fait application au travers de la notion 'd’escroquerie au bilan', consistant à établir une comptabilité et un bilan trompeurs pour se faire octroyer des avantages."

En conséquence, il a rappelé à Laurent Wauquiez que "ces suspicions d’infractions pénales portées à votre connaissance vous font donc obligation, Monsieur le Président, en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénale de procéder à un signalement auprès du Procureur de la République."

Hier, les élus PS, PRG, PC et FN ont fait le choix de quitter l'assemblée régionale durant le vote du budget pour protester face à un "un simulacre de vote". Christophe Boudot avait demandé à son groupe de quitter la salle en dénonçant un comportement "extrêmement autocratique et méprisant" de la part de Laurent Wauquiez.

Faire défiler vers le haut