Les élus LR Stéphane Guilland et Philippe Cochet en juin 2018 © Tim Douet
Les élus LR Stéphane Guilland et Philippe Cochet © Tim Douet

Un sondage “mauvais” mais “encourageant” pour la droite

Étienne Blanc le futur candidat de la droite démarre sa campagne à marée basse selon notre sondage Ifop-Fiducial : il n'est crédité que de 18 % d'intentions de vote. Pour les élus de son parti, il ne peut que progresser. La droite se console en constatant que 57 % souhaitent que Gérard Collomb passe la main.

“C'est un sondage qui fait mal”, admet Stéphane Guilland, président du groupe LR au conseil municipal. Avec 18 % d'intentions de vote, Étienne Blanc, le futur candidat de la droite aux municipales, part effectivement de loin à un an et demi des municipales. “Étienne Blanc n'est pas entré en campagne. Il n'a même pas encore déclaré sa candidature alors 18 %, je trouve que c'est une bonne base de travail”, veut croire Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape qui prendra dans une semaine la présidence de la fédération LR du Rhône. Dans l'entourage de Laurent Wauquiez, on admet que si le sondage n'est pas bon, il fixe "un socle" incompressible.

Quant à la fuite d'une partie conséquente, 31 %, de l'électorat de droite vers Gérard Collomb, il ne veut pas s'en inquiéter : “Gérard Collomb est au taquet à droite aujourd'hui. S'il veut gagner en 2020, il devra aller sur sa gauche et l'espace s'ouvrira pour nous. Il a énormément perdu à gauche. À nous d'être suffisamment bons pour qu'il perde des voix à droite. Ce sondage montre aussi qu'il y aura probablement des triangulaires dans tous les arrondissements. En 2001, Gérard Collomb avait gagné par erreur. Ce scénario peut se reproduire, mais à l'envers. L'équation est plus compliquée pour lui que pour nous”. Sur le registre de la méthode Coué, Stéphane Guilland préfère retenir que “57 % des Lyonnais veulent que Gérard Collomb ne se représente pas. Un électeur sur deux qui a voté pour lui en 2014 veut qu'il cède la place. C'est impressionnant”.

Sondage exclusif  : Collomb en tête mais menacé sur sa gauche

à lire également
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut