Un jeune tabassé par des militants FN

D'origine maghrébine, il se trouvait mercredi à Thizy, sur le passage de la caravane électorale du FN. Selon la famille de la victime, alors qu'il se trouvait avec des amis, leur fils aurait été pris pour cible par des militants du FN, qui lui auraient foncé dessus avec un véhicule avant de le roué de coups. Interrogé par Lyon Capitale, Bruno Gollnisch parle lui d'acte de "légitime défense" qui répond à une provocation de la part "d'une bande ethnique" de vingt personnes : "Avec la présence d'une équipe de Canal + sur les lieux, venues suivre notre campagne, il est absolument exclu que nos militants aient pris l'initiative des violences". Le dirigeant du FN donne sa version des faits : "quelqu'un a brisé la vitre d'une voiture. Le conducteur s'est défendu et a cassé la gueule à l'auteur du méfait. Ce qui est à la fois bien et moral". Il poursuit : "On reproche aux sept militants du FN (dont Geoffroy Daquin, candidat dans la 8e circonscription, ndlr) d'avoir usé de violence avec arme par destination. Alors qu'il s'agit d'un drapeau français, de ceux que Madame Royal veut voir à toutes nos fenêtres !" Provocation ou non, le jeune de 20 ans souffre d'une fracture à la mâchoire et de multiples contusions. Une enquête est en cours, menée par le parquet de Villefranche.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut