Najat2

UMP : pourquoi Nora Berra fait (presque) l'unanimité contre elle

Berra © tim douet006 ()

© Tim Douet

La secrétaire d'Etat à la Santé a lancé jeudi sa candidature dans la 4e circonscription du Rhône. Elle fait face au front constitué de tous les parlementaires de droite du Rhône (sauf Dominique Perben) qui soutiennent Dominique Nachury. Cette semaine, ils ont adressé à Jean-François Copé un courrier en faveur de l'ex-maire du 6e. Nora Berra compte toutefois sur ses appuis parisiens.

Opération commando. Comme les rumeurs le supputaient, la Secrétaire d'Etat est sortie du bois cette semaine, lançant sa candidature dans la 4e circonscription du Rhône. Le député sortant, Dominique Perben, n'est pas candidat à sa réélection. Cette décision "est irrévocable", a-t-elle insisté jeudi soir, lors d'une rencontre avec la presse et ses partisans (lire ici). Parmi eux, l'ex-député Jean-Michel Dubernard, enthousiaste. "Les tergiversations ont assez duré, le temps est venu de rentrer en campagne", scande-t-elle. Et, pour ne pas perdre de temps, elle a déjà fait imprimer ses tracts, aux couleurs de l'UMP. Clairement elle veut forcer le destin, quitte à prendre à rebrousse-poil les élus locaux UMP, qui appuient - excepté Perben - Dominique Nachury.

Berra © tim douet007 ()

Une plus-value : "l'exercice ministériel"

Première problème : elle n'a pas encore l'investiture de l'UMP. Deuxième problème : elle avait jusqu'alors fait acte de candidature dans la 3e circonscription, celle de Jean-Louis Touraine (PS), nettement moins favorable à la droite. L'intéressée justifie cette transhumance électorale par le risque de basculement à gauche de la 4e circonscription, dû à "l'envergure nationale" de la candidate socialiste, Najat Vallaud-Belkacem. Or, si la candidature de Dominique Nachury est selon elle "légitime", "l'exercice ministériel" lui octroie une plus-value. "Il faut qu'on puisse tenir un discours national", pense-t-elle. Pourtant le sondage exécuté par l'UMP ne mesurait pas d'effet Berra, les deux femmes étant au coude à coude.

Dans cette affaire, Nora Berra a multiplié les maladresses. La sagesse lui aurait d'abord commandé d'attendre la décision de Dominique Perben avant de se choisir un territoire. Or elle s'est lancée bille en tête dans la 3e circonscription du Rhône, évacuant Lionel Lassagne. Avant de faire connaître son revirement, une fois l'horizon éclairci dans la 4e. "Elle s'engage sur une circonscription, puis elle nous plante, elle se tire", enrage un élu UMP.

"Elle veut passer en force"

Pis : elle a fait cela par voie de presse. Par une interview au Progrès dimanche dernier, mettant ainsi les instances locales de son mouvement devant le fait accompli, à commencer par le président départemental, Philippe Cochet, qu'elle n'apprécie pas. "Elle veut passer en force", décrypte un candidat aux législatives. A Lyon, elle ne peut se prévaloir que du soutien supposé du député sortant, Dominique Perben qui l'avait présentée au Président de la République. Car tous les autres parlementaires UMP - même les détracteurs de Philippe Cochet comme François-Noël Buffet - ont pris position en faveur de Dominique Nachury, dans un courrier adressé à Jean-François Copé cette semaine.

NACHURY©Tim ()

Sur un mode judiciaire - ils ont listé tous les arguments en faveur de cette dernière, chacun commençant par un "considérant que". Leur sentence est sans appel : à Dominique Nachury la 4e, à Nora Berra la 3e. Et de relever les avantages en termes de parité et de féminisation de la vie politique. Ce front contre elle peut desservir la secrétaire d'Etat, même si l'un d'eux reconnait : "la décision localement nous échappe. En dernier ressort, c'est le Président de la République qui décidera". Cet élu ressent à Paris cette envie de propulser ce nouveau visage de la droite. Vu de la capitale, Dominique Nachury n'existe pas. Et le renouvellement est du côté de l'ex-médecin.

Tapis rouge pour Najat Vallaud-Belkacem

C'est la carte jouée par Nora Berra : elle souhaite arracher un soutien national, court-circuitant les instances locales du parti présidentiel. Et pour ce faire, elle ne mégote devant rien : elle aurait essayé de s'incruster à l'une des commissions d'investiture de janvier, pour plaider directement sa cause. En vain : tout ministre qu'elle est, elle a été refoulée. Pourtant, elle assure avoir le blanc-seing de Jean-François Copé. Et le feu vert de l'Elysée : "Il me soutient, il trouve cela très bien", nous a-t-elle confié. "Je n'ai pas de raison de penser que je ne serai pas investie". Nora Berra n'est peut-être pas aussi sereine qu'elle ne le dit : certains doutent de l'appui indéfectible de Jean-François Copé. "Si c'était tellement le cas, elle aurait obtenu l'investiture dès janvier, quand 501 circonscriptions ont été pourvues en candidat", note un parlementaire de droite.

Najat2 ()

"Que Paris tranche et vite !", supplie un parlementaire qui s'énerve de ce "dossier hyper merdique". Une décision nationale suffira-t-elle ? Dominique Nachury et Nora Berra se sont tellement engagées dans ce combat qu'il n'est même pas sûr que l'UMP Paris soit en capacité de les départager. L'ex-maire du 6e a déjà fait savoir qu'elle était prête à aller jusqu'au bout. "Leur choix est difficile : déjuger une fédération - une des plus importantes de France - ou déjuger une secrétaire d'Etat. Peut-être ne soutiendront-ils que celle qui arrivera en tête au 1er tour", imagine le député Michel Havard. Si une primaire entre elles devait avoir lieu, en plus de la présence d'un candidat soutenu par Lyon divers droite (ex-millonistes), un tapis rouge serait déroulé à Najat Vallaud-Belkacem. "Imaginez qu'en juin prochain, l'UMP n'ait plus aucune circonscription sur Lyon… Comment se présenter aux municipales dans ces conditions ?", s'inquiète un élu lyonnais.

Nora Berra sera l’invitée de l’émission "Politic & vous", ce lundi 13 février à 19h sur Lyon Capitale TV (Numéricable - Canal 95 et/ou Canal 96 - Bbox fibre : Canal 439 et sur lyoncapitale.fr : écran Lyon Cap TV - direct - cliquez sur le logo play).

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
10 commentaires
  1. populiste - 10 février 2012

    Bonjour, Madame Nachury est une élue d'un des rares arrondissements lyonnais tenus par la droite le 6eme.Cet arrondissement est géré comme les verts le font à Paris en ce qui concene l'automobile il y est impossible de se garer... Alors Madame la Ministre Nora vous êtes la bienvenue.

  2. Gérard Eloi - 10 février 2012

    @ Populiste,Tu as raison. Surtout qu'elle est géniale, Mme la Ministre : en une phrase, elle a fait plus que Sarkozy en 5 ans pour les sans-abris. En proclamant avec une logique imparable que les SDF ne doivent pas sortir de chez eux quand il gèle. Fallait y penser,...Elle ira loin, Mme la Ministre !

  3. Gérard - 11 février 2012

    On parle beaucoup des parlementaires et des appuis de Paris dans ces histoires de candidatures et de secteurs. Qu'en pensent les principaux concernés : les habitants et les militants UMP de ce territoire ? Ont ils été consulté où cela n'est il que réservé à l'élite qui prépare des recettes gagnantes (pour qui) dans l'arrière boutique ? L'UMP, un parti si démocratique...

  4. GRD - 12 février 2012

    Après le Marquis nous avons la Marquise , Perben aura mis le merdier jusqu'au bout , voilà 5 ans de Perbenisation sur Lyon . la faute à tous les élus de L'UMP de l'époque, messieurs voilà le résultat de votre médiocrité .Quand à Nachury ne pas oublier qu'elle a trahi Philip pour Perben donc Berra , Nachury c'est bonnet blanc , blanc bonnet un seul palliatif un représentant de la droite Lyonnaise comme Broliquier pourrait garder cette circonscription.

  5. Gérard Eloi - 12 février 2012

    @ GRD,Mais ne te laisse pas obnubiler ainsi par la droite : cette circonscription sera représentée avec beaucoup de compétence et d'ardeur à la tâche par Najat Vallaud-Belkacem.

  6. M. Pignon de lyon - 13 février 2012

    Pour qui voter? Mme Belkacem qui se fait inviter par les amis de Ben Ali en pseudo séminaire, ou les voyages à Maurice payé par le contribuable Lyonnais? Ou par Mme Berra qui en arret Maladie pendant plus d'un an a continué à toucher ses indemnités d'élus? Et comme par magie a retrouvé la forme avec son poste de secrétaire d'état. L'UMP et le PS n'auront pas ma voix, et certainement pas le FN

  7. Démocrate69 - 14 février 2012

    Raymond BARRE fut le député de cette circonscription jusqu'en 2002. Les centristes vont très certainement profiter de ces conflits à droite et les lyonnais ne cautionneront pas la parachutée socialiste.

  8. Gérard Eloi - 14 février 2012

    Parachutée ?Elle était déjà candidate en 2007, face à Dominique Perben, qui était, lui, parachuté depuis la cinquième circonscription de Saône et Loire (1986-2002), et aussi depuis ses ministères parisiens (2002-2007).

  9. Erick69 - 14 février 2012

    Ma réponse à la bourde récente de Mme Berrahttp://www.dailymotion.com/video/xog46v_quand-il-fait-froid-rester-chez-soi_fun

  10. GNAFRON DE LYON - 14 février 2012

    D'abord, les Gones, je vais brûler un cierge à Fourvière: la dernière fois que l'UMP du Rhône s'était retrouvée unanime derrière un candidat c'était..... Ouh là là! Ensuite, il faudrait ben que quelqu'un aille botter le cul de Perben une bonne fois pour toutes ( Comptez pas pour ça sur Gégé qui lui doit en grande partie sa réélection! ). Et rappeler à Nora ses empoignades homériques avec Touraine dont elle s'honorerait d'aller chercher le siège. Enfin, faudrait que quelqu'un aille faire comprendre à l'Elysée que s'obstiner à soutenir Nora ici, c'est envoyer directement Najat à la mairie de LYON, et pour longtemps.

  11. Pierre Antoine - 24 février 2012

    Madame Berra souhaite représenter les habitants de la IV circonscription à Paris.... Pourtant elle brille déja par ses absences répétées au conseil municipal.... Qu'en sera-t-il à l'Assemblée? Les électeurs de la IV circonscription ont déja eu le fantome Perben, ils ne veulent pas d'un 2ème fantome.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut