Trois programmes pour une région #2

PROGRAMME - Lyon Capitale a épluché pour vous les programmes de l’UMP, du PS et d’Europe Écologie pour les régionales de ce mois de mars. Notre étude comparative s’articule autour des cinq grandes compétences de la région. Aujourd'hui la deuxième, l'environnement.

Depuis quelques mois, tous les partis se livrent au jeu du “plus Vert que moi, tu meurs”. Pour juger du volet environnemental des partis, nous avons élargi notre approche à d’autres thématiques comme les autoroutes ou l’aide à l’économie “verte”. Le plan lycée éco-responsable lancé lors de l’actuelle mandature est repris par tous ainsi que l’introduction d’un critère environnemental dans les marchés publics de la région.

UMP
Le discours environnementaliste de l’UMP ne va pas manquer d’amuser les candidats d’Europe Écologie. Ils se lancent dans un exercice de style : appeler à la création d’autoroute tout en annonçant vouloir réduire les émissions de CO2. Ils souhaitent aussi instaurer le “disque vert” (stationnement gratuit pour les voitures moins polluantes). L’UMP se prononce aussi pour l’installation d’une centrale nucléaire de nouvelle génération (EPR) contre laquelle Jean-Jack Queyranne s’est battu.

PS
Le candidat Queyranne s’appuie essentiellement sur son bilan. Dans les nouveautés, il annonce vouloir organiser une conférence des régions européennes sur ce thème, créer une société d’économie mixte qui investira dans les énergies renouvelables et une chambre consulaire de l’environnement. L’une des propositions fortes de son programme est la création d’un fonds carbone alimenté par les économies d’énergie réalisées par les collectivités et les entreprises. Les socialistes s’engagent aussi à ce que 20 % du budget logement soit consacré à la mise aux normes THQUE des bâtiments existants. Plus symbolique, Jean-Jack Queyranne s’engage à planter 6 millions d’arbres.

Europe Écologie
Un tiers de leur programme est consacré aux aspects environnementaux mais il aborde le problème de manière transversale (formation, transport, économie). Le rassemblement écologiste prévoit aussi d’appliquer un principe d’écoconditionnalité de ses aides. Europe Écologie est aussi la seule liste à s’engager à sortir du nucléaire et à agir fermement contre les polluants comme les PCB. Enfin, ils souhaitent créer un parc international du Mont-Blanc.

à lire également
David Kimelfeld
Reçus ce vendredi par David Kimelfeld, les organisateurs de la marche pour le climat à Lyon ont de bonnes nouvelles pour l'environnement. Le président de la Métropole s'associe au vœu de sortie des énergies fossiles des investissements de la collectivité et a demandé la participation de citoyens à l'écriture du Plan Climat Energie Territorial 2020-2030 afin "d'aller plus loin face à l'accélération du changement climatique".   
15 commentaires
  1. webmaster - 9 mars 2010

    Pour les problèmes de pseudo, pensez à vous inscrire en haut à droite du site.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut