Capture d’écran 2013-09-20 à 17.51.59

Transition énergétique : les régions veulent le leadership

Le représentant des régions de France à la conférence environnementale, Alain Chabrolle (EE-LV), se félicite des annonces du chef de l'Etat ce vendredi. Il attend maintenant une traduction du chef-de-filât des régions dans la réforme territoriale.

"Au niveau des régions de France, on a envie d'aller de l'avant et d'expérimenter. On a été plutôt agréablement surpris par les annonces du chef de l'Etat" a réagi vendredi après-midi le vice-président écologiste à la région Rhône-Alpes (EE-LV). "Le Président de la République a détaillé ce matin un plan ambitieux de rénovation des bâtiments, particulièrement des bâtiments anciens et puis il y a quelque chose qu'on n'attendait plus, c'est la TVA à 5 % pour les travaux d'isolation thermique. Ce chantier absolument nécessaire de la rénovation thermique est enfin engagé" s'est félicité Alain Chabrolle, suppléant de Jean-Jack Queyranne, le président PS de Rhône-Alpes, présent dans la matinée et président de l'Association des régions de France (ARF).

Deuxième avancée saluée par Alain Chabrolle, ex-président national de la FRAPNA et de France nature environnement, "c'est le dispositif de tiers financement annoncé pour les travaux de rénovation thermique et qui mobilise la Caisse des dépôt pour mettre en place un fond national de garantie de la rénovation thermique. Concrètement les ménages auront accès au prêt immobilier pour la rénovation thermique. Ce qui est aussi source de milliers d'emplois dans le secteur du bâtiment, la filière des matériaux et la filière technique".

"Atteindre le facteur 4 à l'horizon 2050, un sacré challenge !"

Concernant les engagements du Président Hollande, la confirmation de la fermeture de Fessenheim pour 2016 a été salué par l'écologiste. "Les règlements existant ne le permettait pas jusque là, mais le Président a bien indiqué que c'est la loi de transition énergique qui planifierait et confirmerait la fermeture des centrales nucléaires. Celles qui seront dans le programme de fermeture.

"Enfin, un grand débat avec les opérateurs de l'énergie a été tranché" affirme Alain Chabrolle. Le président s'est engagé a atteindre le facteur 4 à l'horizon 2050, il veut réduire de 50 % notre consommation d'énergie finale. Un sacré challenge !"

Alain Chabrolle, tout comme son président Jean-Jack Queyranne, souhaite maintenant que "la loi sur la réforme territoriale confirme ce chef-de-filât des régions pour la transition énergétique, ce serait une conclusion logique de ce qui été dit ce matin".

1 commentaire
  1. FOurs - mar 24 Sep 13 à 11 h 48

    et bien je n'y crois pas, ce ne sont que des annonces, il y aura du rétropédalage…

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut