Sarkozy mise tout sur son show à Eurexpo

Plus de 10 000 personnes devraient venir le voir à Lyon, ce qui en ferait de loin le plus gros meeting lyonnais du premier tour, tous candidats confondus.

"C'est comme organiser un gros concert" explique l'attachée de presse de l'UMP. Le meeting de Nicolas Sarkozy à Eurexpo, c'est de la grosse machinerie. Si le budget n'aura rien à voir avec les 3,6 millions d'euros dépensés pour le congrès d'investiture de l'UMP du 14 janvier, porte de Versailles, il devrait se compter en centaines de milliers d'euros. Difficile d'en savoir plus, car tout est organisé depuis Paris par une "cellule événementiel", basée au siège de campagne. Les "Lyonnais" sont seulement chargés de l'accueil des gens. On sait simplement, grâce au Figaro que Sarkozy est le candidat qui a prévu de dépenser le plus pour ses meetings : 11 millions d'euros, soit les deux tiers du montant total autorisé pour le premier tour (16 millions). C'est loin devant Royal (5 millions) ou Bayrou (3,7 millions). D'ailleurs, Ségolène Royal n'a pour l'instant pas tenu meeting à Lyon, mais elle est venue plusieurs fois en privilégiant des visites thématiques. Si tout se passe bien par contre le 22 avril, elle a réservé Eurexpo pour un meeting entre les deux tours.

"Pour Nicolas, les meetings sont le principal outil de campagne, le premier budget. Ségolène Royal dépense beaucoup plus en tracts et beaucoup moins en meeting... C'est logique : quand vous avez moins de monde à accueillir, ça coûte moins cher !" tacle Michel Havard, secrétaire départemental de l'UMP. Jeudi, il attend "10 000 personnes au moins. L'avantage d'Eurexpo, c'est que c'est modulable. Si on est débordés, on peut toujours prendre un hall supplémentaire et y mettre des écrans géants."

L'équipe de Sarkozy semble rodée à l'organisation. "C'est millimétré" assure Havard, qui détaille : "A 16 heures, les équipes arrivent et la sécurité s'installe, à 17h30, on ouvre au public, à 18h45, c'est le début des interventions. Il devrait y avoir Dominique Perben, Bernard Accoyer, Pascal Clément et Michel Barnier... Mais je ne suis pas sûr qu'ils aient le temps d'intervenir tous les quatre, car à 19h10 Nicolas Sarkozy commence son discours. Ce sera peut-être à 19h09 ou 19h11, mais pas au-delà..." Pour faciliter la venue du public, des navettes TCL partiront toutes les 10 minutes de Laurent Bonnevay à partir de 16h30. Et plus d'une centaine de cars devraient rabattre les militants de toute la région.

Seul point laissé en suspens : le thème de l'intervention de Nicolas Sarkozy. Il avait au départ prévu de s'exprimer (enfin) sur la culture, une rencontre avec les acteurs culturels de la ville en fin d'après-midi a même été envisagée. Finalement, le thème a été abandonné au profit d'une thématique "artisans - commerçants". A charge pour l'UMP locale de trouver une idée de visite, juste avant le meeting. Dominique Perben, Emmanuel Hamelin, Michel Havard ou Philippe Cochet ont été consultés dans ce sens. Mais aux dernières nouvelles, ce thème pourrait à son tour être abandonné... au profit d'un autre, encore inconnu. Il faut bien que Sarkozy se réserve une part d'improvisation.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut