Cendra Motin (LREM) © JACQUES DEMARTHON / AFP

Réforme des retraites : une députée de l'Isère nommée rapporteuse

Cendra Motin, la députée de la 6e circonscription de l’Isère, va remplacer Olivier Véran en tant que rapporteuse de la loi organique de la réforme des retraites.

Après la nomination dimanche du député de l'Isère, Olivier Véran, pour remplacer Agnès Buzyn au ministère de la Santé, une autre parlementaire iséroise vient de prendre du gallon au sein de LREM ce lundi. Selon Le Parisien, Cendra Motin, 45 ans, députée de la 6e circonscription de l'Isère, a été nommée rapporteuse de la loi organique de la réforme des retraites. Elle remplace Olivier Véran. Ce volet organique a déjà été adopté mercredi en commission alors que la lecture du texte va débuter aujourd'hui au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

France  : un député de la région nommé ministre de la Santé

à lire également
Dimanche, lors de l'élection d'Anne Thoraval la nouvelle maire du 9e arrondissement, Gérard Collomb s'est dit prêt à créer une association de défense écologiste voire à monter une Zone à défendre pour ne pas voir de télécabine passer au-dessus de chez lui dans le 5e arrondissement.
2 commentaires
  1. Galapiat - 17 février 2020

    Rapporter ? ce n'est pas joli! et ceci va servir à quoi, majoritaires ils feront passer n'importe quoi

  2. pz38 - 19 février 2020

    A quelle sauce seront traités les professions libérales ?
    Quand on voit qu'il est impossible de contacter une caisse de retraite comme la CIPAV par téléphone, ne répond pas à la messagerie de l'espace en ligne pour prise de rendez-vous, vous envoi des montants à payer à peine justifiés, oublie de nombreux trimestres. Il n'y a même pas besoin d'y penser, même pas à l'âge pivot et le nombre d'années en + pour une pension honorable.
    Si durant une carrière :
    - 0 chômage. On a peu de droit au chômage à part souscrire une complémentaire donnant des droits assez limités.
    - Très peu de frais de RSI (assurance maladie) alors qu'un salarié peu en abuser. On ne peut pas se le permettre.
    - Pas de médecine du travail ...
    - Fatigue, stress, travail irrégulier, heures de travail important, peu de congés ...
    Le POINT doit être ajusté avec tous ces critères.
    Bref cela ne donne peu envie de travailler au même rythme qu'en début de carrière. Trop de résultat = trop de charges.
    On sera obligé de travailler toute notre vie, surtout si on n'a pas épargné, vu les maigres pensions en perspective.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut