Qui a les meilleures troupes ?

On ne les compte plus... Lyon Capitale a sélectionné une trentaine de candidats à la présidentielle, mais il y en a bien plus. Ils pourraient être une vingtaine à obtenir les 500 signatures et se présenter en mai prochain devant les Français. Localement, la plupart ont déjà constitué leurs équipes de campagnes. Mais les forces sont naturellement très inégales. Etat des lieux.

Etat des troupes
HHHHH Excellentes, disposant de solides bastions locaux

HHHH Très bonnes, renforcées par des personnalités

HHH Bonnes, constituées de militants et d'élus

HH Incomplètes, constituées soit d'élus, soit de militants

H Symboliques

t Inexistantes

Ségolène Royal HHHHH
Gérard Collomb, Jean-Jack Queyranne, Jean-Paul Bret, Jean-Louis Touraine, Pierre-Alain Muet, Michel Destot, Christiane Demontès...
La "ségomania" a conquis Lyon ! Le PS a doublé son nombre d'adhérents, les grands élus - Collomb, Bret, Queyranne - se sont ralliés dès les premières heures, et depuis le vote des militants, les autres ont suivi sans états d'âme, comme les pro-DSK Demontès ou Destot, maire de Grenoble.

François Bayrou HHHH
Michel Mercier, Anne-Marie Comparini, Thierry Cornillet, Muguette Dini, Gilles Vesco...
Même si l'UDF a récemment perdu deux de ses joyaux, la Ville de Lyon et la Région Rhône-Alpes, le parti centriste a de beaux restes. Bayrou peut ainsi compter sur des soldats fidèles : Mercier, trésorier national de l'UDF, Comparini, députée qui se "mouille" pour lui, Cornillet, le très investi député européen...

Nicolas Sarkozy HHHH
Dominique Perben, Emmanuel Hamelin, Henry Chabert, Michel Noir, Alain Carignon, Georges Fenech...
La force de Sarko, c'est le nombre et la motivation des militants UMP. Il peut aussi s'appuyer sur Perben, récent converti, sur des "vieux amis" comme Carignon, qui tente un retour à Grenoble, ou Chabert qui se relance à Villeurbanne, mais aussi sur quelques députés en pleine ascension comme Hamelin à Lyon, Fenech à Givors ou Cochet à Caluire. Aucun n'est à la tête d'une grande collectivité locale.

Jean-Marie Le Pen HHH
Bruno Gollnisch, Pierre Vial, Jean-Pierre Barbier...
La Région n'est pas la plus "lepénisée" de France, malgré la présence du n°2 du FN, Gollnisch. Le FN compte cependant quelques bastions, en particulier l'est-lyonnais, comme Villeurbanne avec Vial ou le Beaujolais avec Barbier.

Marie-George Buffet HHH
Martial Passi, André Gerin...
Dociles alliés du PS dans tous les exécutifs, ils reculent électoralement un peu partout. A Lyon, c'est une espèce en voie de disparition. Mais la gauche anti-libérale a plus de vivacité. Encore faut-il la fédérer.

Dominique Voynet HHH
Etienne Tête, Gilles Buna, Raymond Avriller...
Fonte des glaciers, incendie du tunnel du Mont-Blanc, bouchon de Fourvière, Super-Phénix, géants de la chimie... Rien d'étonnant à ce que les Verts soient souvent au-dessus de 10 % dans la Région. Mais Voynet, n'a pas encore convaincu ses propres troupes de la pertinence de sa candidature. Beaucoup lorgnent sur Bové, Royal, Hulot, Pocrain...

Jean-Louis Borloo HH
Michel Thiollière, Fabienne Lévy
La ville d'Edouard Herriot a forcément gardé quelques traces de radicalisme. S'il se présente, le nouveau porte-voix du Parti Radical Valoisien pourra aussi s'appuyer sur le maire de Saint-Etienne.

Arlette Laguiller HH
Nathalie Arthaud
2007 sera la dernière pour Arlette. Lutte Ouvrière aimerait la remplacer par une jeune femme, peut-être une prof de Rillieux, Nathalie Arthaud. C'est en tout cas ce qu'a récemment confié Arlette à Lyon Capitale.

Dominique de Villepin HH
Azouz Begag, François-Noël Buffet
En terme de militants, le premier ministre est "en slip". Mais il peut compter sur deux indéfectibles soutiens : le très gaulliste Buffet, sénateur-maire d'Oullins, et le ministre Begag, en guerre ouverte avec Sarkozy.

Olivier Besancenot HH
Philippe Corcuff, Armand Creus
Enseignant à l'IEP de Lyon, Philippe Corcuff est un des intellectuels influents de la gauche anti-libérale. Partisan d'Olivier Besancenot (LCR), il espère le voir réunifier avec Clémentine Autain (PC) cette mouvance dans un nouveau parti. Une union qui trouverait de nombreux partisans à Lyon.

Philippe de VilliersH
Patrick Louis
Philippe de Villiers avait créé la surprise en obtenant l'élection d'un député européen à Lyon, Patrick Louis. C'est à peu près ses seules troupes locales, même s'il peut s'appuyer sur une partie des réseaux millonistes.

Nicolas Dupont-Aignan H
Patrick Labaune
Député et ancien maire de Valence, Labaune a réuni quelques troupes autour du candidat souverainiste, qui part en marge de l'UMP.

Michèle Alliot-Marie H
Jean-Michel Dubernard
Les soutiens de MAM se comptent sur les doigts d'une main. Elle en a un à Lyon, le député Dubernard.

Nicolas Hulot H
Pierre Rabhi
Même si tous les candidats signent son "pacte écologique", Hulot pourrait être tenté de se présenter. S'il le fait, il ne manquera pas de soutiens. Il peut déjà compter sur l'ardéchois Pierre Rahbi, paysan et philosophe, très apprécié des milieux écolo-libertaires lyonnais.

Roland Castro t
L'architecte "gauchiste" défend des "utopies concrètes" : édicter une déclaration universelle des Devoirs de l'homme (hospitalité, partage, résistance), faire du 9 décembre (séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905) un jour férié mondial, rendre illégale la famine, créer un service public mondial de l'eau, favoriser l'audace et l'abondance architecturale, lever le devoir de réserve des fonctionnaires, interdire les marques dans les lycées...

Edouard Filias t
Le candidat d'alternatives libérales a quelques militants à Lyon, notamment parmi les millonistes. Et un candidat aux législatives, Stéphane Lallemant.
Jean-Christophe Parisot t
"Pour une France plus humaine", c'est le slogan de ce tétraplégique de 39 ans, diplômé de Sciences-Po.

Christian Garino t
Basé à Bourg Saint-Maurice, il se présente pour défendre l'esperanto comme langue officielle en Europe.

Lucien Sorreda t
Ancien métallo, il souhaite un "Président Dictateur Républicain", à la manière de Cincinnatus, pour réformer malgré les "tire-au-cul", mettre fin aux "avantages exorbitants" des élus, et à la décentralisation, qui encourage les "magouilles" et dilue les responsabilités.

Yves-Marie Adeline t
Le candidat de l'Alliance Royale assure avoir obtenu déjà 214 promesses de signatures.

Et encore :
Nicolas Miguet, Corinne Lepage, Jacques Cheminade, Eric Taffoureau-Millet, Jean-Marc Governatori, Hascoët Gaël, Yves Aubry...

La moins chère des campagnes
Si la présidentielle suscite autant de candidats, c'est qu'elle constitue le moyen le plus économique de défendre ses idées. "Ça coûte moins cher qu'une campagne municipale !" explique le candidat fédéraliste Allenbach : "Les seuls frais, c'est pour trouver les 500 signatures. Moi j'aurai investi 50 000 euros en téléphone, déplacements... Si on y arrive, on touche 750 000 euros pour faire campagne et tout le matériel - bulletins, professions de foi, affiches - est imprimé gratuitement."

Zoom : Deux "petits" à suivre

Allenbach et Nekkaz, deux inconnus qui feront sans doute parler d'eux durant la campagne, confient leurs espoirs à Lyon Capitale.

Jean-Philippe Allenbach H
Patrick Abeille
La ligue savoisienne de Patrick Abeille a décidé de soutenir le franco-suisse Jean-Philippe Allenbach. Fervent européen et fédéraliste, ce dernier assure qu'il aura ses 500 parrainages. Grâce à son livre, "La Province c'est Capital !", il obtient un certain succès médiatique (invité à l'Arène de France, à RMC, mis à la "une" de la Tribune de Genève...) et confie qu'il fera une annonce "choc" en janvier : "On interpellera Royal et Sarkozy pour leur dire que s'ils ne s'engagent pas pour une vraie décentralisation, les régions iront voir ailleurs ! L'Alsace peut devenir un Land Allemand, la Franche-Comté un canton Suisse et la Savoie souveraine... Pourquoi ces régions n'ont-elles pas les mêmes droits que leurs voisines européennes ? Le budget culture de la Franche-Comté, ou j'habite, équivaut à la moitié du budget balayage de la Bibliothèque Nationale... On dira à Paris : rend-nous notre argent, reprend tes énarques et laisse nous gérer nos affaires !"

Rachid Nekkaz H
Kamel Mouellef
Ce sera peut-être une des surprises de la présidentielle. Inconnu aujourd'hui, il dispose cependant déjà de quelques troupes à Lyon. Et à l'en croire, il a déjà obtenu ses 500 signatures. Chef d'entreprise et initiateur d'un livre d'entretiens avec Chirac ou Bill Clinton, Millenarium, il défend assurément des idées originales : un gouvernement tiré au sort parmi les députés, ou la création d'un prêt emploi à taux zéro : "l'idée c'est de permettre à chaque jeune de disposer de 15 000 euros, pour être actionnaire d'une entreprise. Ainsi, quand il postule à un poste, il n'apporte pas que son travail. Ça change tout !"

Lyon Capitale Semaine du 3 janvier 2007 - N°598

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut