Queyranne devra compter avec les écolos

L’UMP vire en tête avec une légère avance sur Jean-Jack Queyranne. Mais le second tour s’annonce très difficile pour la droite puisque le FN sera aussi présent. A gauche, Europe Ecologie conforte son enracinement dans la vie politique.

En trompe l’œil, Rhône-Alpes résiste à la vague rose. L’UMP arrive en tête avec 26 % des suffrages exprimés. Un score honorable puisque supérieur au résultat national de la droite. Françoise Grossetête n’a pas bu le bouillon façon municipales 2008. Seulement en se projetant vers le deuxième tour, le bilan apparaît bien moins reluisant pour l’UMP. Sans réserve de voix, le second tour s’annonce bien mal embarqué. Surtout que le Front National, auteur d’un score surprise (14,01 %), s’invitera au second tour. Une présence que redoutait la droite. D’ailleurs, dimanche soir, dans l’entourage de Françoise Grossetête, on admettait qu’il s’agissait du pire des scénarios.

Queyranne se facilite les négociations

La triangulaire avait souri en 2004 à Jean-Jack Queyranne. Six ans plus tard, le candidat socialiste semble être dans la situation idéale pour être reconduit. Il a gagné (25,4 %) avec une confortable marge d’avance le duel à gauche qui l’opposait à Philippe Meirieu et Europe Ecologie (17,83 %). Dès l’annonce des premières estimations, il s’est posé en rassembleur de la gauche appelant à une majorité arc-en-ciel. Les négociations avec les écologistes et aussi avec le Front de Gauche ont commencé dès ce lundi matin à 8 heures 30. Pour Europe Écologie, le préalable à toutes discussions est l'acceptation de la règle de la proportionnelle. Elle s'appliquerait à la constitution des listes comme à la répartition des vice-présidences. Avec un rapport de force largement en sa faveur, Jean-Jack Queyranne s’est simplifié la tâche dans ce difficile exercice de fusion des listes. Le Front de Gauche (6,31 %) se ralliera aussi à la liste de Jean-Jack Queyranne.

Europe Écologie s'enracine

A Europe Ecologie, la soirée a laissé, dans un premier temps, un goût mitigé. "Pendant une seconde, j’ai été déçu et puis après je me suis rendu compte que l’on faisait un très bon score", confiait un responsable de campagne de Philippe Meirieu. Ils espéraient devancer le PS. Ils en sont loin mais se consolent en réalisant un score qui fait d’eux la troisième force politique de France et surtout de Rhône-Alpes, une région où ils réalisent l’un de leurs meilleures performances."Nous avons plus d’électeurs que pour les élections européennes", se félicitait Philippe Meirieu. Le soufflé des européennes n’est pas retombé. Plus tard dans la soirée, la tête de liste des écolos a envoyé plusieurs signaux amicaux aux socialistes. Une manière de tuer le suspens en vue du second tour. A eux trois, le Front de Gauche, Europe Ecologie et le PS pèsent 50 % des voix. Dans une triangulaire, le scénario du second tour semble largement favorable à Jean-Jack Queyranne.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]
28 commentaires
  1. pilou - 15 mars 2010

    Il vont me rendre fous ces écolos. Meyrieux a vouloir se donner trop importance, a pourri queyranne durant toute la campagne, les résultats sont la. Les verts se croient plus importants qu'ils ne sont en réalité, mais bon après s'ils veulent que cette incompétente de grossetete dirige il faut le dire tout de suite

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut