Jérôme Chartier
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Professions de foi : Chartier (UMP) prépare la riposte

Jérôme Chartier, député UMP du Val-d’Oise, était l’invité politique de Sud Radio ce jeudi 9 octobre. Il prépare un amendement avec Christian Jacob et François Fillon contre la proposition du Gouvernement de supprimer les professions de foi, au moment des élections.

Il n'y a pas de petites économies. Annoncée mercredi 8 octobre, une mesure du projet de loi de finances 2015 prévoit de supprimer les professions de foi des candidats aux élections en France. Ces documents que l'on reçoit par la Poste juste avant les scrutins et qui résument les propositions des candidats.

Interrogé sur le sujet, ce jeudi 9 octobre sur Sud Radio, Jérôme Chartier, député UMP du Val-d'Oise, a révélé ce matin qu'il était en train de préparer un amendement pour mettre à bas ce projet.

“Un vrai scandale”

"C’est un vrai scandale, estime le député UMP. Lorsque vous votez, le dernier élément que vous avez, c’est cette profession de foi ! Posez la question à vos auditeurs, ils ne vont pas systématiquement sur Internet [consulter les propositions des candidats]. Les représentants des grands partis, cela ne les dérange pas, ils ont les moyens de communiquer, mais les autres ? J’ai proposé un amendement de suppression de cet article, je veux conserver ces professions de foi. Et je vous l'annonce, François Fillon et Christian Jacob, le patron des députés UMP à l'Assemblée nationale, vont cosigner avec moi cet amendement. On veut que l’électeur puisse savoir au dernier moment pour qui il va voter. Je ne veux pas qu’on étrangle la démocratie au moment où elle a tellement besoin de souffle."

à lire également
élection à Lyon urne bulletin vote
Après l'entre-deux-tours le plus long et un record d'abstention, ce dimanche soir, nous connaîtrons peut-être le dénouement des élections municipales et métropolitaines de Lyon. Seuls des résultats nets permettront de savoir qui sera le futur maire de Lyon, ou celui qui deviendra président de la métropole. Dans le cas contraire, il faudra s'en remettre au 3e tour. Suivez la soirée électorale et les résultats en direct avec nous.
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut