Polémique suite à la diffusion d'un tract pro- Sarkozy en arabe.

La diffusion d'un tract en arabe pour défendre Nicolas Sarkozy dans les banlieues de l'Est-Lyonnais n'en finit pas de susciter des réactions. Ce tract est l'oeuvre de Jean-François Debiol, candidat UMP dans la 7e circonscription du Rhône (lire l'article de lyoncapitale.fr) et proche de Christine Boutin. Cette histoire a déjà fait l'objet d'une dépêche AFP - qui cite Lyon Capitale - et été reprise par de nombreux sites d'actualité : Libération, le quotidien libanais L'Orient, mlyon,
Le Journal du Dimanche, Le Figaro, Novopress, France 3...
Elle commence surtout à susciter des réactions. Dans un communiqué, le Lyonnais Maxime Verner, président des jeunes du tout nouveau "Parti Rachid Nekkaz", s'"indigne" ainsi "devant la publication et la diffusion dans l'est lyonnais d'un tract de campagne rédigé en langue arabe pour la propagande du candidat à l'élection présidentielle, Monsieur Nicolas Sarkozy." Maxime Verner estime que ce tracte participe d'une "stigmatisation méprisante d'une communauté de citoyens, cette discrimination au sens premier du terme, c'est-à-dire cette différenciation de traitement entre les individus". Le Parti Rachid Nekkaz, qui entend présenter 100 candidats aux législatives et ainsi obtenir des financements publics, demande "l'arrêt de la diffusion de ce tract honteux et la publication d'excuses officielles".
Sur son site internet, Nafissa Barascud candidate UMP-dissidente contre Debiol, se dit "scandalisée" par la parution de ce tract, qui est "une atteinte à la République" et "l'expression d'une condescendance" qui "encourage le communautarisme."

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut